Rechercher dans ce blog et pages liées

2017/06/17

Absolutégravir



Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


L'Absolutégravir

Par Charles-Edouard!

Pas vu à la télé, Suicides et Insomnies pharmaco-induits...


Déjà vu... Maintes et maintes fois! D'abord attention à la dépression et aux tentations suicidaires induites par la mal médication: ça ne prévient pas et c'est grave, voire mortel. Bien sûr que tu sais d'où ça vient. Attention à la roulette russe médicale: on essaie une combo, puis une autre, puis une autre: c'est une combine de médecin Septiste. Attention à la surcharge médicamenteuse: antidépresseur, anxiolytique, somnifère, alors que tu prends déjà 3 molécules, à des doses massives... A priori, sans que ceci soit un conseil médical, tu pourrais commencer à envisager l'allègement (tu es déjà éligible au mode FOTO)... Bon... Voyons ce que l'avenir nous promet:

Absolutégravir: un petit nouveau


D'abord, c'est un ...gravir. Selon la règle de noms qui repère les molécules, c'est un inhibiteur (préférentiel) de l'intégrase. On trouve des listes. -gravir est un des nouveaux.

Comme pour les chevaux, il existe une règle de première lettre, dans l'ordre d'apparition. On a donc: Elvitegravir (Gilead); Dolutegravir (ViiV); Cabotegravir (ViiV); Bictegravir (Gilead).

Et, à tout seigneur tout honneur, je prends, dans l'ordre, la lettre A, que je fais suivre d'une consonne. Donc, messieurs du Marketing Pharmaceutique, prenez note: la lettre A est réservée à Charles-Edouard!

Pourquoi 'Absolut' ? Certes, j'aime bien la vodka... Et comme Absolutegravir est un délire de gens de bonne compagnie, un peu déjantés, cela tombe très bien.

Absolutegravir: né d'un flash de lucidité Wainberg/Raffi


Wainberg/Mesplède et Raffi ont publié une opinion prospective: Et si le VIH était incapable de développer une résistance à un nouvel agent thérapeutique.

Wainberg et Raffi sont habitués à la mangeoire... Il faut s'attendre à un panégyrique en faveur de DTG. Certes... Cependant, cette opinion date de 2013, et prévoit tout ce que la clinique va observer par la suite (Talon d'Achille (2015), succès chez les patients naïfs (2016), etc.).

Pas de résistance? Si! Il y a un énorme tir de barrage des Labos, dont la politique d'evergreening (sortie de médicaments, en chapelet, à un moment bien choisi) repose sur le concept de multi-thérapie. La monothérapie est la fin programmée de la poule aux oeufs d'or!...

Absolutegravir = zéro résistance, zéro, zéro, zéro


Evidemment, toute ressemblance avec des molécules présentes ou passées est fortuite. On met cela à la fin des scenarios inspirés de fait réels, pour ne pas être embêté.

Donc, Absolutegravir, n'est pas DTG. On est clair là-dessus.

Contrairement aux autres ARV, découverts par essais/erreurs, il est conçu par ordinateur: on a numérisé l'Intégrase (voir cette animation en 3D), et des logiciels d'appontage (docking) testent des millions de configurations, qui viennent s'accrocher le plus efficacement possible à l'intégrase, là où cet appontage prend la place dont le virus aurait tant besoin. Désolé cher Môssieur, la place est prise...

On fait une première passe avec une Intégrase 'sauvage', non mutée, puis on reboucle sur des intégrases mutées, jusqu'à sortir la (ou les) molécule ultime.

On fait ensuite un autre tri pour s’assurer que la molécule n'apponte pas (ou peu) à des enzymes courantes, pour être plus spécifique, et éviter les effets secondaires. Ceci est rendu possible car, on a aussi numérisé de très nombreuses protéines/enzymes. Ça coute un max, mais on a de la tune, car notre précédent bébé fut le blockbuster du siècle dernier.

Comme d’habitude, on adjoint une molécule (ex. un pont fluoré) que le foie peinera à casser, d'où une demi-vie plasmatique très longue... Ça ne sert à rien sauf à générer des milliards de profit. Demandez donc à Gilead, ce sont les Kadors de l'astuce fluorée et les rois du pétrole!

Absolutegravir: à combien de milligrammes ?


Comme on n'a pas d'effet secondaire, et qu'on veut réussir les essais de commercialisation, on dose à fond, mais moins que les vieilles molécules. Allez 50 ou 75 mg, ce devrait le faire... En essai de phase 2, 2 ou 10 mg c'est bien assez, mais on s'en fout, nous, des essais de phases 2! Dans 20 ans, on pourra sortir un cousin, à 30 mg, et allonger nos profits encore 20 ans!

Et puis la posologie, c'est, in fine, de la responsabilité des médecins, pas des pharmaciens.

Il n'y a pas de résistance: l'inobservance, fortuite ou planifiée, est sans conséquence: trop peu, la CV remonte, et on remonte un peu la dose. Bref, on gère les prises comme le font les diabétiques: une goutte de sang et on gère; à la fin on trouve l'optimal et vogue la galère: on dispose d'un traitement optimisé, personnalisé, insensible à l'inobservance.

Absolutegravir et le trou noir Darwinien


Absolutegravir ne sélectionne aucune résistance. Le trou noir Darwinien, qui apparait lorsque qu'une mutation principale conduit le virus à une impasse réplicative est ici sans objet. C'est un concept de l'ère d'avant, du monde d'hier, de DTG et de sa R263K.

Comme c'est personnalisé, par le médecin (utile à priori, mais pas indispensable), on vient de l'Europe entière chez ces médecins miraculeux, qui se font des couilles en or!

Absolutegravir c'est pour quand?


Absolutegravir, c'est la bombe atomique sur le marché: le jour où il sort, on touche les royalties pendant 20 ans, mais après c'est fini de chez fini. L'épidémie est éradiquée, le film est fini, et la poule aux oeufs d'or aussi.

Absolutegravir sera donc la dernière molécule à apparaitre sur le marché, car elle tuera le marché, et, nous, propriétaire de celle molécule parfaite, nous ne la mettrons sur le marché que lorsque nous auront épuisé toutes les astuces pour proroger nos énormes profits.

La vie est belle

Bon Week-end, bonne bourre, et pas trop de médocs (licites ou pas...)



Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


2017/06/10

Equation de l'Eclipse



Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


Equation de l'Eclipse

Par Charles-Edouard!

Nous publions, au bas de ce billet, 3 commentaires/contributions du Dr Leibowitch. Lisez-les!

Vos témoignages sont utiles: la preuve...

L'essai START a offert la Liberté, à qui le souhaite, de traiter, sans attendre. Mais, traiter à tout va, c'est de l'hystérie collective. L'allègement se fait aussi sans condition de ratio (voir Dr de Truchis). Pour la Mono de Tivicay® voir Dr Lafeuillade, à Toulon.

L'Eclipse n'est pas celle que vous croyez!


Les gens ont du mal à comprendre l'Eclipse du Virus, c'est un fait. Voici une vision assez classique. (J'ai, en préparation, une autre version qui arrache...)

Selon une conjecture de Siliciano (2003), le réservoir est la cause du rebond et ce réservoir ne décroit que de façon si lente qu'il est illusoire d'espérer en voir le bout. C'est une vision fin XXe siècle, déjà une éternité...

Dans une publication récente (Hill & al. 2014), il fait modéliser dans son Laboratoire ce que le bon sens commande: le rebond est un phénomène stochastique (aléatoire dans le temps), d'autant plus grand (long) que le réservoir est faible. C'est un phénomène de Poisson, classique, rien de neuf sous le soleil, dira-t-on. Slim Fourati avait levé le lièvre, dès 2012. Bruner et les Siliciano montrent que les provirus défectueux s'accumulent rapidement [...] pour constituer plus de 93% de tous les provirus, indépendamment du moment où la thérapie est initiée. 75-95 % du réservoir est de la merde. (Idem les élucubrations de la Pr Rouzioux-des-Critères... Passons...). Voir aussi ici


On aimerait pouvoir prédire l'Eclipse, avoir des espérances raisonnables et virer les Grandes Prêtresses de la Résurgence Immédiate.

On en connait 2 composantes: un lessivage (wash-out) pharmacocinétique + une cinétique exponentielle de redémarrage. Plus la suppression est profonde, plus cette cinétique redémarrera de plus bas.

En Cycle court, la période ON approfondit la re-suppression. Permet-elle d'aller au taquet des taquets? On s'en fout un peu... Le temps de cogiter et te voilà déjà à la pause Dominicale (ou 4/7, 2/7...).

La susceptibilité du CD4


Le CD4 est plus ou moins réceptif, selon position relative du corécepteur CCR5 (voire XR4 en cas de bi-tropisme). Les cellules sans récepteurs CD4 (ex : les neurones) sont indemnes. Si on a le CCR5 bloqué par la delta 32 (homozygote ou hétérozygote) la susceptibilité décroit, voire devient nulle, comme on l'a induit chez le patient de Berlin. Elle décroit aussi après que l'activation est calmée: donc on attend un peu avant d'entrer en Cycle Court.

La réponse immunitaire naturelle (CD8)


Les contrôleurs d'Elite en attestent. Plutôt rares, les allèles HLA-B*27 ou HLA-B*57 augmentent la génération de clés, et, la course aux armements tourne moins à l'avantage du virus. La réponse immunitaire, disons, à hauteur d'une efficacité des CD8 induits (je simplifie), existe. Dont acte.

La taille du réservoir


C'est un tiroir fourre-tout, mal quantifié, mais, à l'évidence, le rebond vient de lui, et, jusqu'à plus ample informée, on en admet l'existence. On le quantifie si mal que vouloir s'en servir comme 'critère' unique est une imbécilité du premier ordre.(voir commentaire #2 Leibowitch)

La qualité, la viabilité du réservoir


75 à 95 % du code venu s'inscrire dans ton génome (tu es un OGM!) est du Junk, de la merde, comme les élucubrations, etc... (je ne me répète pas, on a compris). Donc il ne servira pas d'amorce au redémarrage. Or, on sait jouer sur ce pourcentage... Si on traite en Primo, le pourcentage de compétents est faible... Ça ne nous arrange pas trop: on ne refait pas l'histoire du patient.
Il évolue selon les molécules. Wainberg en donne un exemple convainquant. Donc, pour préparer la rémission, fut-elle imparfaite, il y a des molécules meilleures que d'autres. Voilà un sujet tabou... On y reviendra!

Une équation basique


Le temps au rebond est à l'inverse de la susceptibilité, du réservoir (quantitatif) et à proportion de la réponse naturelle et de la proportion de Junk.

On a donc :


Eclipse = Lessivage (wash-out) +
 
(proportion de Junk x réponse immunitaire)
_________________________________
(ADN Proviral x Susceptibilité)


+ etc.
 


Voilà! Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne, et cela évolue avec le temps; le cas-par-cas que recommande le rapport Morlat va être bien difficile à apprécier par le médecin. Elle n'a pas les outils ni les abaques pour les interpréter... (voir commentaire #3 Leibowitch)

On verra bientôt comment tourner cela à notre avantage et remettre la rémission sur le tapis.

Bon Week-End, bonne bourre, et prévoyez du stock: la France va vers le collapsus social!

Les commentaires (Dr Jacques Leibowitch)


Commentaire #1
Jacques Leibowitch 12 Juin 2017


Commentaire #2
Jacques Leibowitch 12 Juin 2017


Commentaire #3
Jacques Leibowitch 12 Juin 2017




Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


2017/06/04

Lanzafame sauve l'honneur



Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


Lanzafame sauve l'honneur

Par Charles-Edouard!

A la poursuite des clés de la Liberté:

Effectivement, les CV rapprochées, c'est important, surtout au début... Quant au cas par cas, la question qui vient juste après est quel cas est OK, quel ne l'est pas, pour ne pas amalgamer tout et trouver les clés.... Et là, il faut de la Science! Et des gens qui fassent de la Science!

Le Dr Lanzafame a fait des propositions pas trop ambitieuses, qui ont été reprises à très grande échelle. Oui... d'accord, j'en conviens, ICCARRE aurait du sauver le monde: invention américaine, améliorée par Leibowitch et utilisée... nulle part, hors France (pour l'instant...). Au rythme ANRS, la surmédication et la suicidalité induite ont de beaux jours.

Le rapport Lanzafame est d'une importance scientifique planétaire.

Une analogie, un peu de perspective


Essayons d’être concis et clair: une stratégie peut-être proposée à des gens qui ont déjà eu (maintenance ou secondaire) et/ou a des gens n'ayant jamais rien pris; elle peut aussi être proposée aux symptomatiques et/ou asymptomatiques. Bel exercice de bilan risque/bénéfice.

Juste une analogie
Cardiovasculaire Infection VIH
Essai en Primaire Essai patients naïfs
Essai en secondaire Essai en maintenance
Je prends en analogie un même exercice, d'un autre contexte. La prescription de statines (pour réduire le cholestérol) peut avoir lieu chez un patient, disons asymptomatique, et qui n'en prenait pas avant; et aussi chez un déjà victime d'un accident cardiovasculaire. La première est dite prévention primaire, la seconde, prévention secondaire. J'espère qu'on voit bien le parallèle.

BigPharma promeut la (futile) primaire! Cochrane et Prescrire disent, en gros, la prévention primaire est futile, et que, finalement, peut-être, la prévention secondaire pourrait être utile...

L'excellentissime Dr de Lorgeril (le régime méditerranéen...) nous déniaise, ici, dans son blog: OK pour faire un distingo entre l'essai en 'primaire' et l'essai en 'secondaire', beaucoup plus facile à réaliser, puisque vous avez les patients. Et surtout, le nouvel infarctus y est fréquent (souvent on repasse à la casserole). Moins de patients, plus de données. Facile...

Néanmoins, explique de Lorgeril, il n'y a pas lieu de faire le distinguo entre prévention primaire et prévention secondaire: c'est futile en primaire et c'est tout aussi futile en secondaire... Pourquoi? Parce que le mécanisme sous-jacent est identique.

Voilà où je voulais en venir... Pas de différence à faire entre l'un et l'autre, puisque le mécanisme est identique. Voilà... Je reviens à notre sujet... Si le mécanisme sous-jacent est identique, alors on devrait avoir une lecture cohérente entre l'attaque et la maintenance: ce n'est pas le cas!

Mécanisme unique Mécanismes différents
Cardio (statine) Infection VIH Mono-DTG
Prévention
Primaire
Prévention
Secondaire
Initiation
(Naïfs)
Maintenance
sélectionnée
Maintenance
aveugle
         

On tente la maintenance en Mono-Tivicay ® chez des patients sans problèmes (pas d'échecs, pas d'inobservance, etc... pas trop risqué), sans discerner (pas de règle comme le Talon d'Achille). C'est DOMONO, qui ne marche pas très bien. C'est BMM+P qui ne marche pas trop bien, sauf à appliquer un algorithme de sélection (Talon d'Achille). La 'logique' dans la tête est: si on ne peut pas l'envisager en maintenance 'banale', comment la considérer en initiation?

BigPharma exulte: Adios mono-Tivicay® en maintenance et, à fortiori, en initiation!


Ça parait 'logique'... Plié... On n'y revient pas... Oui... Bon... Ça, c'est 'Si le mécanisme est identique'... Si le mécanisme est identique. Un gros 'si'...

Les observations Lanzafame (initiation) et DOMONO (maintenance) sont à petite échelle, donc prudence. Mais bon... Si cela marche en initiation aveugle et pas en maintenance (aveugle), c'est que le mécanisme joue un rôle inattendu, à éclaircir, à formaliser et à utiliser à bon escient, pour une maintenance 'sans échec'. Talon d'Achille? autre chose? Affaire à suivre...

On ne peut pas penser la biologie sans Darwin... Sur un territoire, une montagne, non cartographié, inexploré, que vous arriviez par le Nord ou par le Sud, ce n'est pas pareil!

Et le bénéfice pour les patients non plus.Ouf.. J'espère qu'on a compris le tableau! Le débat, un temps escamoté, est relancé: la Mono-Tivicay® suffit-elle au patient naïf?

C'est crucial. Bah... La prétentieuse virologie parisienne (un peu graissée, peut-être) est à la ramasse. Les Kadors de Garches ne sont pas sur le coup. Or, il y va de la Science.

Vous notez que Lanzafame a pris uniquement la voie ATTAQUE, mais pas la voie MAINTENANCE, contrairement aux autres, c'est son génie! Et qui a le moins d'échecs? Vous dites ?

Lanzafame sauve aussi le monde...


Lanzafame sauve l'honneur de la Médecine. Il sauve aussi le monde (voir prochain billet)... Et on abordera l'aspect éthique: il va y avoir du sport!

Bon Week-end, Bonne Bourre, No-Kapot si <1000, et suggérez la PreP, à l'occasion

Les commentaires


Samy 12 Juin 2016




Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


2017/05/27

Guide Pratique 2017

Guide Pratique 2017

Par Charles-Edouard!


Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi des voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


Voici un échange, de mauvais aloi... L'un dit:

On appelle cela 'fermer la porte derrière soi', tels les (anciens) immigrés opposés à ... l'immigration. Et il y a pire: chacun y va de ses effarouchements, de ses interdits: et te voilà impropre à l'allègement si tes CD4 sont inférieurs à ... Si ton ratio CD4/CD8 est inférieur à ... Si ton réservoir est... Si ton médoc n'est pas X ou Y... Etc. Tout cela est rigoureusement FAUX!

Sans décryptage éclairé, argumenté, ça part dans tous les sens: c'est l'empire du FAKE-NEWS

Un Guide Pratique pour éviter de se méprendre


Mise à jour du Guide Pratique SAFE 4/7: ANRS-4D introduit une éligibilité PREMIUM et le rapport Morlat 2016-2017 autorise explicitement ICCARRE, sans autre information pratique, sans citer tous les essais, ce qui eut été utile et honnête. Il a ce gros avantage: en ne disant rien, il nous épargne les conneries habituelles! La Pr Rouzioux-des-critères a dû en avaler sa mise en plis!

Le rapport Morlat est l'idiot utile usuel, idiot et inutile, inutilisable et impratique. La lectrice, patiente ou médecin, est renvoyée à ses chères études, sans la moindre référence bibliographique à ICCARRE. Plus faux cul, tu meures!

Allègement thérapeutique vih iccarre guide ANRS-170-Quatuor arabe anglais afrique
Remarque, cela m'arrange un peu, la patiente cherche sur internet et tombe invariablement sur le Guide Pratique, document très téléchargé, et, pour le suivi médical, sur notre liste de médecins allègeurs. La voilà sortie d'affaire! Ouf!

Le Guide Pratique est enrichi en conséquence. Il est disponible en Français, Anglais, Portugais, Espagnol (bientôt) et Arabe (si, si...). Il ne prétend ni être parfait, ni se substituer à un médecin expert-en-la-matière (Attention aux incapables, ignorants, incompétents ou menteurs et ... aux contrefaçons)

La version 2016 diffère de la version 2015:


ANRS-4D révolutionne le cycle court; la version 2016 diffère donc de la version 2015:
- Eviplera® (Complera ®) est testé: 100 % de succès
- Éligibilité Premium: rend l'allègement plus attrayant
- Passage direct,sous conditions éligibles, à 4/7: validé
- Chez les patients strictement éligibles et strictement observant, la CV n'a jamais remonté: dans ce contexte précis, notre règle des suivis rapprochés peut raisonnablement être reconsidérée (même si, perso, j'y tiens, mais suis bien incapable d'en prouver le caractère indispensable...)

Quand on regarde de près les rares (Ô combien rares...) témoignages personnels d'échecs, on constate inévitablement le non respect d'une des trois règles: Efficacité, progressivité, CV rapprochées. Et patatras... Bon, on rattrape toujours (ex. retour en 7/7)...

L’éligibilité Premium


La progressivité: Bon... Je préfère la progressivité, parce que je suis passé par les angoisses du 6/7 (les boules que j'avais!). Peut-être inutile, elle ne m'aura pas couté.

CV rapprochées: les gens ont du mal avec cela; elles détectent au plus tôt une perte d'efficacité. C'est le pendant de l'efficacité. Si on est sûr de chez sûr, de chez sûr de l'efficacité a-t-on besoin de CV rapprochées (mois-1, m-2, m-4, m-6...)? Certes... Mais l'efficacité se prouve avec des ...CV!

L'efficacité: beaucoup présument de l'efficacité... Bah oui, on leur a donné le dernier médoc super moderne, si bien marketé qu'ils négligent l'avertissement de la HAS. Ce médoc, imparfait, aurait pu aller direct à l'égout. ANRS-4D formalise l'éligibilité Premium, qui est déjà dans ICCARRE (encore faut-il le décrypter), mais pas dans les autres, preuve qu'ICCARRE n'est pas une simple redite.

conditions Eligibilité Simple Eligibilité Premium
validation d'efficacité à prioriNon Oui (génotype requis)
validation d'efficacité à l'usage
2 indétectabilités successives
3 fois CV < 50
(imposez-vous l'indétectabilité)
durée mini sous la TRI à alléger12 mois 4 mois
Avantages
pas de Génotype
4/7 direct
CV rapprochées inutiles?
Désavantages6/7, 5/7; CV rapprochées Génotype requis ou à refaire

La méthode époustouflante d'ICCARRE pour refaire un génotype ou regagner la sensibilité est la bête noire des Septistes béats: bonne raison pour s'y intéresser! Et on y reviendra!

Quid d'ANRS-170-Quatuor?


Annoncé pour fin 2016, puis chez act-up pour Juillet 2017, ce sera déjà bien s'il commence un jour! On nous fait lanterner. Résultats pour 2020! Au mieux... Bon... J'espère que tout le monde a compris le petit jeu et ne s'y laisse pas prendre.

Il est la suite de l'essai ANRS-4D, dont la coordination avait été confiée à Mmes BENALYCHERIF et AMAT (tél: 01 40 25 63 65, email: aida.benalycherif... suivi de l'arobase suivi de ...gmail.com et karine.amat... suivi de l'arobase suivi de ...hotmail.fr). Vous devriez pouvoir vous renseigner là... Mais bon le rapport Morlat autorise déjà ICCARRE, alors, à quoi bon? A quoi bon ???

Ce blog n'est pas un conseil médical: Pour cette stratégie, consultes le Dr de Truchis (voir liste). Quid des autres? Bof... Pourquoi la copie quand on a l'original? Ignores les ignorants, et vas chez l'un de ces toubibs, Guide Pratique en main. Bouges-toi le cul! Et témoignes!

Aujourd'hui commence le Ramadan: nos anciens aient compris le bénéfice de 'pauses', telles le Shabbat. Depuis Copernic, on a une bien meilleure compréhension des rythmes! Bon Ramadan à ceux qui le fêtent, et Bon Shabbat et Bonne bourre à tous les autres!




Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi des voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


2017/05/06

Attaque en Mono-DTG



Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


Attaque en Mono-DTG

Par Charles-Edouard!

Voici une question d'actualité:


Pour avis médical, voir le Pr Katlama ou le Dr Lanzafame. Que disent les essais? En monothérapie, dans l'essai ING 111521, 90% des patients passèrent la balise de <400 en seulement 10j! Lanzafame, lui, fait la mono de Tivicay ®, dès la première prescription. En attaque, la Bi thérapie DTG+3TC a bien fonctionné. Les propositions DTG+3TC ou Tivicay ® + Truvada ® ne sont pas coformulées: elles permettent la monothérapie de Tivicay®: il suffit de laisser l'autre au placard. Le Dr Lafeuillade relate une expérimentation personnelle...

L'hypothèse Wainberg sera-t-elle validée par Lanzafame?


A partir d'un virus 'sauvage' (non-muté), la première mutation à apparaitre est la R263K. Mais elle empêche le virus de reprendre vie (perte de fitness), et, le réservoir devrait 'normalement' descendre: il tombe dans un trou noir Darwinien.... Adios connard!

A l'inverse, si le virus a des mutations ou substitutions marchepied (je simplifie), il peut acquérir des mutations de résistance; le bénéfice R263K est perdu, celui la mono de Tivicay® aussi...

Si le concept Wainberg est correct alors on devrait voir en clinique:
- un taux de succès pas trop mauvais, pas trop bon, sur les virus déjà muté (ex. échec au RAL ou EVG), et c'est bien ce que l'on observe (essai Viking)
- un taux de succès, en monothérapie de maintenance, qui dépend de la présence des marchepieds: c'est bien ce que l'on observe dans la cohorte BMM+P: c'est le talon d'Achille.
- un excellent taux de réussite, en attaque sur virus sauvage: c'est bien ce que l'on observe (essai ING 111521 + rapport Lanzafame)

Lanzafame cure remission monotherapy dolutegravir HIV tivicay iccarre first line attack

Si la théorie Wainberg/Mesplède (le chemin de la R263K est bénéfique) est exacte, le succès de la monothérapie d'attaque, au DTG, ne devrait dépendre d'aucun paramètre autre que du caractère sauvage ou pas du virus.


Monothéraphie de Tivicay® avec patients naïfs: Yessss!


D'où l'importance de la dernière publication du Dr. M. Lanzafame, qui a encore augmenté son groupe de patients en monothérapie de Tivicay®, d'attaque (virus sauvage et une CV < 100.000).

Lanzafame cure remission monotherapy dolutegravir success undetectable low CD4


Lanzafame sauve l'honneur médical...et le monde!


Il refait ING 111521: démarche scientifique, prudente, que de confirmer les résultats d'un essai commercial... Cela va dans le sens du résultat d'ING 111521, inattendu dans un premier temps, puis mis sous le tapis, voire occulté dans un second.

Lui, il choisit ses patients, avec des conditions restrictives sur le virus, le plus 'sauvage' possible. Et pas sur les CD4: un patient avait CD4 = 1, un autre, CD4 = 2!

Lanzafame apporte une stratégie nouvelle. Ses patients (pourquoi pas vous?) vont donc bénéficier d'une monothérapie, efficace, d'attaque, qui ouvre la porte à un allègement de type ICCARRE 4/7. Son groupe sera à même d'avancer au plus près de la rémission ('cure').

Il invite à reconsidérer les résultats de BMM+P (Barcelone, Montréal, Munich) + Paris, où, avec des patients choisis, on a d'excellents résultats, au contraire du protocolaire DOMONO, où les patients ne sont pas, ou mal choisis, et dont le résultat est médiocre.

Évidemment, personne ne vous en parle!! Si les ignares et vendus vous disent que la mono de Tivicay® n'existe pas, et bien, maintenant, vous savez que si... Le sujet est relancé sous les angles éthiques, cliniques, santé publique: on y reviendra bientôt...

Ce blog n'est pas un conseil médical: Pour cette stratégie, consultes Dr Katlama, Lafeuillade ou Lanzafame (voir liste). Quid des autres? Bof...Ils sont à la traine, alors tu ignores les ignorants, et tu vas chez l'un des 3 toubibs. Bouges-toi le cul! Et témoignes!

En ce week-end électoral beaucoup vont devoir avaler une couleuvre amère...
Pas moi! Ce week-end est mon premier sans médocs: il est le premier de mon retour au 1/14 ! Et ça fait un bien fou!!!

Les commentaires


Nanar 21/5/17


Charles-Edouard! 21/5/17






Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


2017/05/01

au dela de 1/7


L'autre côté du Miroir 1/7

Par Charles-Edouard!

Hommage appuyé à Patrick Valas, bloggeur premier d'ICCARRE: l'unique mention connue sur mieux que 1/7!

Dixit Leibowitch:
Ils l'ont rêvé, Charles-Edouard l'a fait!

L'Éclipse dure... de 7 à 35 (*) j...Alors...


 # prise  1 / X   CV  
1 7   <20  
2 9
3 9
4 9
5 9
6 9
7 9
811   <20  
9 11
10 11
11 11   <20  
12 11
13 11
14 12   <20  
15 11
16 11   <20  
17 14
18 13   <20  
19 14
20 15   <20  
21 14
22 14   <20  
23 14
24 14
25 15   <20  
26 16
2717  <20  
2817
2919  <20  
3022  <20  
3120
3222  <20  
332720<CV<200

  
Évidemment, la protocolisation veut qu'on se limite à 1/7... Oui, mais la Quadri de Leibowitch, c'est de la bombe! Et ça marche nickel. Quand on est dans le bon alignement des astres, qu'on est pas tenus aux injonctions du Maître, qu'on écrit régulièrement sur le 4/7, le 1/7, eh, bien, on se pose nécessairement la question d'au-delà du 1/7: Exactement comme Leibowitch l'a évoqué; 2 ou 1/10, puis sur 14, etc... On va aller chercher les limites de son propre système, et puis s'y adapter.

Son miracle, c'est l’Éclipse

Tel ou telle, inféodé ou pas même concerné, ne fait pas la loi: C'est le Virus qui décide en maitre absolu, et son miracle, c'est l’Éclipse.

Tant que le Virus ne remonte pas, il ne remonte pas: c'est aussi simple que cela. Il n'y a pas de prédicteur fiable connu, pas même l'ADN proviral comme l'a démontré, à contrario, CHUN à Toronto: surtout on s'en fout: on mesure l'Éclipse, puis on décide.

Le tableau ci-contre est mon planning ICCARRIEN au-delà de 1/7, avec des 1/X qui vont, sans le moindre blipounet, jusque 1/22, tranquille... Au-delà, à 1/27, ça saute... Bon... Dont acte... Les 190 patients éligibles et observants ont ZERO échecs intrinsèques en 4/7, et voilà qu'on ergote pour lancer l'essai QUATUOR!

Dans cette manip, j'ai appris plein de choses...

Rétrospectivement, j'aurai mieux fait de faire l'arrêt analytique, par pas d'une semaine: Ananworanich nous dit que la moyenne est à env. 21 j.(*): je suis juste un patient moyen! Rien d'exceptionnel! Et c'était avant l'arrivée de Dolutégravir (Tivicay ®) qui ouvre de nouveaux horizons.

Bon... Du coup quand, je m'entends dire que je suis à la remorque, derrière Leibowitch, ça me fait sourire doucement... Ce n'est pas un concours de beauté. C'est une stratégie basée sur les faits observables: j'ai une éclipse d'un peu moins d'un mois, du coup je règle le curseur à 15 j.

Avec le bon vieux brevet, j'ai quand même fait près d'un an à 1/14 et mieux, comptez les jours sur le tableau ;-)

Je viens de passer la balise de validation du génial Tivicay® 50mg + 3TC 300 mg, 6 mois : 5 mois en Sam. + Dim. et 1 mois en Dimanche double dose: toujours < 20!

Nous sommes le 1er Mai et je me lance à nouveau dans le 1/15, c'est à dire, la rémission-24 (j'expliquerai...) avec une toute nouvelle méthode.

Et les conseils du bon Pr Péronne, qui dit d'attendre la fin de l’étude, puis de la suivante, et puis que sais-je encore, je me les mets là où ils méritent d'être!

Bonne fête du Muguet, bonne bourre, et pas trop de médocs! Ok?



2017/04/22

Wainberg et au-delà


In Memoriam: Mark Wainberg

Par Charles-Edouard!

Alerte Info, le 29/04: A contrario de DOMONO, décevant, nous allons publier des nouvelles de Mono de Tivicay® sur 20 patients, ici même exclusif !...

Le blog est très lu, y compris des spécialistes...

Leibowitch nous a fait de nombreux cadeaux: Stalingrad, ICCARRE, bien sûr, le billet qui précède, qui a eu un grand succès, et d'être de retour au combat, avec force.

Dans mes prochains billets, j'exposerai mon nouveau projet: un truc qui va un peu plus loin...
Il a été conçu dans l'univers Leibowitchien avec un apport incontestable de Mark Wainberg (et de son co-auteur usuel: Thomas Mesplède): ce projet s'inspire de la pensée ICCARRIENNE (l'Eclipse, pour faire court), et des travaux récents de Wainberg/Mesplède.

La proposition Wainberg, que j'exposerai bientôt, résonne (raisonne?), détonne (détone) comme du Leibo. La production scientifique de Wainberg (wikipedia), un temps étiolée, s'était relancée...

Malchance... Nage en mer, malgré le drapeau rouge: noyade fatale: cf CBC News et Le Monde

Son interview YouTube inspire la page Mono de Tivicay ® et notre exploration de DTG.

 ViiV healthcare Mark Wainberg Tivicay interview AIDS dolutegravir cure

Habile politique, président d'institutions diverses, le Dr Wainberg s'est également opposé au déni du sida, responsable d'environ 330 000 décès, pour la seule Afrique du Sud... Il milita pour un meilleur accès au test en vue du 90-90-90 (voir ici), que nous aborderons bientôt.

Ma lectrice, ici, bénéficie, elle s'en doute un peu, des idées innovantes: ça bouge... il y a du Leibowitch nouveau, à venir, il y a du Lanzafame nouveau, la semaine prochaine... Il y a du Biosantech nouveau, ça vient... 2017 sera un millésime Wainberg/Mesplède.

La PreP avec, comme alternative au Truvada®, une mono ou bi de Tivicay, c'est du Wainberg.

L'exploration et l'exploitation des causes du Talon d'Achille, c'est du Wainberg/Mesplède.

Dolutegravir Mark Wainberg Tivicay Stribild genvoya isentress AIDS monotherapy achille's heel

On le crédite de l'usage ARV de la Lamivudine, de Bernard Belleau (Epivir® chez ViiV); il a beaucoup publié sur Dolutégravir (Tivicay® chez ViiV). Et, que prend votre serviteur? Lamivudine + Dolutegravir (1 fois par semaine, qui plus est...)

Wainberg a rendu possible le quart d'heure de gloire Warholien de Biosantech: on y reviendra.

Je lui avais expliqué le coup de la limite expérimentale à la puissance de DTG, ici: on a bien ri (vous aussi...) et, depuis, nos échanges étaient réguliers, très enrichissants, sans être fréquents.

Mark Wainberg AIDS cure WHO 90-90-90
Je suis triste, certes, mais j'ai eu la chance d'échanger avec lui, de délirer sur ce qui sera bientôt possible, avant qu'un moment d'inadvertance ne le soustraie à nous. Quelle chance j'ai eu!

Wainberg et au-delà: il avait plein d'idées, de projets, d'enthousiasme. Il visualisait l’éradication et la rémission. Il était satisfait du retour de Nicolas Chomont à Montréal. Thomas Mesplède va continuer, nous l'espérons!

Hommage In-memoriam, bien sûr! Mais faisons mieux: lisons ses travaux et allons de l'avant vers l'éradication et la rémission, ce qui est notre espoir, ce qui est l'objectif, et je pense que nous allons avoir raison. Nous vaincrons!

Avec toutes nos condoléances à sa famille, ses proches, ses collaborateurs, ses amis


Note du 11/05 : un hommage assez touchant d'un de ses anciens elèves, Eric J. Arts.

Dans un autre registre: Bon Week-end électoral et pas trop de médocs! Okay ??

Alerte Info, le 29/04: A contrario de DOMONO, décevant, nous allons publier de nouvelles de Mono de Tivicay® sur 20 patients, ici même exclusif !...


2017/04/07

ETHIQUE ET CHIC


Avec 15 ans de retard, l'ANRS capitule, Morlat capitule: les patients, maltraités, réclameront des comptes: la faute éthique sera centrale... JOIE!, Jacques Leibowitch, explorateur des souches, de la charge virale, des trithérapies, du 1/7, nobélisable et médiatique, vous offre ce billet!

ETHIQUE ET CHIC DU PROGRAMME ICCARRE

Par le Dr. J. Leibowitch, Emeritus de l'Université

Les études sur l'intermittence du traitement d’entretien anti VIH en cycles courts, conduites depuis 15 ans chez des patients à CV indétectable, depuis plus d’un semestre, après une attaque, incompressible de 6 mois, ont établi la faisabilité / acceptabilité / efficacité des réductions ICCARRE, sans échecs virologiques inacceptables.

La possibilité d’interrompre les ARVs selon ICCARRE repose sur la physiologie pendulaire de la reproduction VIH in vivo, oscillant entre croissance linéaire lente sub-50 et croissance exponentielle explosive, à mollesse retrouvée sous synergie ARV soutenue, en ON et OFF selon l’environnement, biophysiologique ou pharmacologique, interne. Et que ce soit en OFF ARV ou dans l’intervalle entre inoculation et primo-infection, il faut au VIH en phase de croissance immergée (<50) lent de 7 à 21 j. et plus pour se déployer en multiplication exponentielle détectable.

Cette périodicité dynamique, si caractéristique: avant, puis sous traitement, puis off traitement, puis sous reprise du traitement, donne une lisibilité quasi mathématique aux rebonds post-antiviraux différés ou retardés, alias anergie, éclipse, sidération post antivirales… qui battent en brèche le préjugé convenu quant à l’absolue nécessité de ne jamais interrompre le traitement.

Initiés en 2000-2004 par Dybul, en démenti des oracles sentencieux prédisant le retour du VIH dans les 24–48 h en cas d'arrêt des ARVs , les initiateurs des traitements structurés en cycles courts ont fondé leur aplomb sur les 7 à 21 j. de retard objectif entre l’interruption et le rebond du VIH, dans la phase 2ième du traitement anti VIH: entretien maintenance continuation …

Ces 15 dernières années durant, les faits réels ont affirmé leur ténacité : déchirant les préjugés de la sagesse convenue, le VIH rendu indétectable sous ARVs synergique depuis un semestre a montré et remontré qu’il ne rebondissait PAS avant une ou plusieurs semaines suivant l’interruption momentanée !

En outre, les études pilotes montrent une atténuation-disparition des effets indésirables du traitement continu. Enfin, le cycle court répond à une demande des patients pour qui les prescripteurs devraient bien prendre en compte les contraintes psychologiques et sociales des ARVs continus.

L’avantage des cycles courts ? Il est d’abord et avant tout d’ordre déontologique et éthique. Le prescripteur se doit de prescrire le nécessaire et suffisant pour atteindre et tenir les objectifs thérapeutiques (CV <50 copies dans la durée), quand le réel objectif factuel l’y invite = le commande!

Responsabilisé, le prescripteur doit tenir ses ordonnances à distance de la sur-médication, le maximalisme quotidien réglementaire, aujourd’hui encore, pour choyer ou protéger prescripteurs, 'experts' institués, et fabricants ...

Au-delà de l’éthique et de la déontologie, la réduction des contraintes et des couts médicinaux sous 'intermittence médicamenteuse façon ICCARRE peut bien s’offrir en cadeau-goût de cerise sur ce gâteau obligé…primum non nocere. Il n’y a pas d’autorisation réglementaire à la sur-médication.




Relisez, pensez à Hippocrate, pas aux hypocrites et posez vos questions, ci-dessous, dans les commentaires! Pensez aussi à vous rapprocher des amis d'ICCARRE!


Dernière minute: Pr F. Dabis nommé directeur de l'ANRS

Les commentaires


Anonyme 10 avril 2017 à 07:26