Rechercher dans ce blog et pages liées

2017/10/14

ANRS-Quatuor annoncé



ANRS-Quatuor est annoncé

Par Charles-Edouard!

Ruptures: voici un témoignage de Grèce:

Aujourd'hui même, en Grèce, au Venezuela (pays richissime), en Russie, en Ukraine, bientôt en Espagne, c'est la disette en ARV. Voici pour la Grèce, et le Venezuela.

A quand une immigration sanitaire? Ça n'arrivera pas en France??? Qui ne produit aucun ARV? Plus gros producteur de beurre et c'est galère dans les supermarchés (je n'y croyais pas, mais j'ai vu, et fait ma provision). Aux USA, où IRMA a dévasté les producteurs d'ARVs de Puerto Rico, la Floride est en panne sèche... Vous avez bien vu la galère du Levothyrox. Il faut anticiper!


ANRS-Quatuor officiellement annoncé


Quatuor Quartet Hiv vih cure FOTO Truchis allègement ANRS trial
J'ai déjà publié des billets sur ANRS-4D: Quatuor et Stratégie #1, suivi de
Quatuor et Stratégie #2, et de
Et Morlat tua Quatuor;
Une page y est dédié (voir commentaires et discussions)

Il apparait officiellement, pour la première fois, en Aout 2017, et est enregistré sous le numéro NCT03256422. La semaine dernière, (le 04/10/2017), l'ANRS a mis sur son site, la fiche technique, donc, cette fois-ci, c'est parti!

Un peu en catimini, n'en soyez pas surpris!

ANRS-Quatuor et les vétérans


Une idée totalement fausse circule: l'allègement serait interdit aux vétérans. A priori, on peut l'imaginer, mais la science montre le contraire. La science et les essais servent à mettre en défaut les idées fausses et préjudiciables aux patients: non la terre n'est pas plate! Les vétérans sont admissibles. Il faut passer la sélection sur génotype, peut-être un peu problématique. De toutes façons, il suffit de consulter la fiche technique, il n'y a pas de restriction sur l'âge, le NADIR CD4, le Zénith ARN, le ratio CD4/CD8, ou le réservoir. Nada.

ANRS-Quatuor: mieux vaut tard que jamais ?


Le dicton le dit... La réalité est bien plus affligeante: 15-20 ans de retard! Un tout premier article parait ici, dès 2000, chez Act-up. Donc non! On ne peut pas laisser passer la chose, en oubliant, comme si de rien n'était. Les patients ainsi floués, auront bon droit à réclamer des comptes aux retardateurs: Les Pr Delfraissy, alors directeur ANRS, Molina et Katlama, en tant qu'animateurs du comité AC5 (AC = Action Coordonnée, coordonnée avec ... avec... Suivez mon regard...)

La possibilité démontrée de faire ICCARRE (qui implique un contrôle biologique) en Sauvage (sans toubib) a probablement joué un rôle de pression positive face à une ANRS qui n'a fait que reporter, reporter, l'essai. Attendre l'ANRS est une erreur!

Ne pas oublier, ne pas pardonner, la faute est trop grave!
Du même ordre de grandeur que l'affaire du sang contaminé. Des gens sont morts de la mal médication: ne l'oubliez jamais!

ANRS: rien dans les tuyaux... Ah bon ???


Quatuor Quartet Hiv vih cure FOTO Truchis allègement ANRS trial
Le nouveau directeur de l'ANRS, Pr François Dabis, déclare, en parlant allègement, qu'il n'y a pas de nouvelles idées dans les tuyaux. Le grand benêt! N'a-il-pas compris que quand on a ZERO échecs intrinsèques dans un essai (ANRS-4D), cela veut dire qu'on n'a aucun argument valable à opposer aux patients, toujours très demandeurs, de s'en tenir à 4/7. Quel argument face à celle qui voudrait faire le 3/7. Bien fait, le risque au 4/7 est ZéRo (ou bien epsilonesque, on verra bien): pas de risque, on va plus avant: c'est un raisonnement normal, qui va poindre chez des patients: ne pas mettre en route d'essai exploratoire est coupable ou imbécile, ou les 2. ICCARRE 1/7 donne déjà des clés...

Un organisme de Recherche, qui ne fait que des essais de validation (au bénéfice aussi des Labos) de techniques déjà explorées, voire déjà autorisées, se moque du monde!

Quatuor, Stribild®/Genvoya® et Viramune®


Je ne connais qu'une tentative, mal réalisée, de 5/7 sous Stribild®: échec cuisant. A l'inverse Névirapine (NVP) marche: pourquoi l'exclure? La virologie ne manque pas de crétins...

ANRS-Quatuor: je ne participe pas, que faire?


Il n'existe aucune limitation morale, éthique ou légale à faire pour soi-même. Mieux encore, le rapport Morlat autorise le 4/7. Donc, avec ou sans toubib, surtout avec le contrôle fréquent de la CV, vous pouvez avancer (voir le Guide Pratique). Referez-vous aux conditions d'inclusions de Quatuor, ou d'ANRS-4D. La fiche technique d'ANRS-4D a disparu du site de l'ANRS (si, si...)... On en a une copie dans le dossier complet.

Il faut rappeler que personne n'a l'exclusivité ou le privilège sur expérimentation personnelle. Personne... Or, l'avantage d'ICCARRE, c'est que la patiente a tous les outils à disposition (essayez donc une auto-expérimentation avec les injectables: vous n'y avez pas accès...).

Comparons l'avancée en mode Sauvage, avec celle en mode Essai:

Points importants Si inclus dans l'Essai Pratique en Sauvage
Conditions d'inclusionsRespectées (scrupuleusement?)A respecter scrupuleusement
vérification sur Génotypeobligatoire à faire de préference
Tri éligiblesQuasi toutes (sauf NVP) Quasi toutes (NVP: OK, EVG : non)
Risque connu à prioriNon mais faible (ANRS-4D) Non mais faible (ANRS-4D)
ComptabiliséOui Non
Démarrage immédiatNon Oui
autorisé par...ANRS Morlat (CNS/ANRS)
permet de stockerNon Oui
Dons à autrui (Prep...)Non Oui, c'est généreux
AvantagesInclut Stribild®/Genvoya®Inclut NVP, départ immédiat
DésavantagesDépart différé/ pas de places surcoût des CV

Dans L'actualité


vaccin anti-grippal: une mise en garde du Dr Dupagne: Les dangers du vaccin contre la grippe ne sont pas ceux que l’on croit. Moi, je ne le fais pas.

Opioïdes légaux: Aux USA, l'explosion d'overdoses mortelles aux opioïdes (illicites) suit logiquement la surprescription des opioïdes médicamenteux (licites!), largement encouragée par la pègre médico-pharmaceutique. A quand en France?

Levothyrox: On a basculé, d'un coup (autorisation ANSM), 3 millions de patients (dont probablement 1-2 millions de gogos): 15.000 signalements d'effet secondaires; L'ANSM reproche aux médecins de ne pas avoir ajusté la posologie (cf Le Monde): oui, beaucoup sont des tocards: on s'en rend compte seulement maintenant?

Réunion Allègements: des amis d'ICCARRE (12 oct.). Bon plan, à renouveler (en prévenant...)

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?



2017/10/06

Raltegravir 1200 mg



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO, en fait, un réel SUCCÈS, commençait ici


Alerte Info (06/10/2017): Rupture d'approvisionnement d'ISENTRESS ® ou refus d'allègement à 'le 190' (Paris): Témoignez!

Vers Raltegravir 1200 mg: Mille deux cents!!!

Par Charles-Edouard!

Les gens finissent par comprendre, ce qui donne ceci:


Et Hop! Un de plus qui a compris! La surmédication fait des dégâts (mortels, parfois), et, la désescalade est en route. Elle a ses ennemis: les tartineurs à tout va! Eh bien, ce qui est en train se passer sur Raltegravir va nous permettre de mettre à nu les ambitions, les mécanismes, les astuces, les acteurs et l'absence de protection du patient. Commençons par dresser le tableau...

Rappel: dans notre hit-parade en vue du 1/7, Isentress® fait partie des ceux à éviter


Isentress®: un médicament à problème


Isentress® contient le Raltégravir, le tout premier inhibiteur (non-exclusif) de l'Intégrase, commercialisé en 2007. Une révolution. Merck dispose de dizaines de milliers de molécules. Ils y sont allé bourrin (méthode aujourd'hui obsolète), ont préparé autant de tubes à essai que de molécules et testé une efficacité éventuelle contre le VIH. Ils trouvent un candidat (l'acide diketo), demandent aux chimistes d'améliorer un peu. On finit par synthétiser une molécule. Et on y va...

Il y a un hic: la molécule passe la paroi stomacale mais pas la paroi intestinale. C'est embêtant: si le médicament ne s'est pas bien délité dans l'estomac, le petit caillou restant va vers l'intestin, où il n'a plus aucune capacité à entrer dans le sang. A l'inverse de NVP ou Videx, entre autres.
Raltegravir 1200 isentress merck hiv vih once daily QD side effects


Si tu rates ton absorption dans l'estomac, il n'y a pas de rattrapage (l'intestin) : tu réussis et tu as ta dose plasmatique, tu rates et tu n'as que la moitié (au mieux). A faire 365 fois / an! Chez une même patiente, il y aura des jours avec et des jours sans...Big problème!

On va augmenter le taux de réussite en doublant le nombre de tentatives: et Hop! On passe à 2 fois par jour (700 prises par an!), c'est ultra chiant, mais en 2007, on s'en accommode.

Évidemment on met aussi la dose au max: 800 mg /jour: le plus dosé des ARV usuels!

Mais comme on en met beaucoup dans un comprimé (400 mg), le comprimé est très comprimé (c'est le cas de le dire). Il est dur comme un caillou, ce qui va empirer la chose... Le caillou se délite dans l'estomac de façon très variable, et c'est sa seule opportunité. Shit!

Mais bon, le fabricant s'en fiche un peu, les patients n'ont qu'à se faire chier: on prend notre pognon et ils se démerdent. Et surtout, hors de question d'admettre l'erreur.

En maintenance, les 3 modes de prises


Méthode Merck: 2 fois / jour avec 12 heures d'écart (400 mg puis 400 mg). Une petite étude montre un très léger avantage à cette méthode, et comme de toute façon la posologie n'est pas de la responsabilité du pharmacien, mais du médecin, Merck la joue conservateur. Les Merck-boys seront déployés pour faire valoir la voix de leur maitre. Merck, connaissant la cause du problème, a déjà dans la tête de refaire le médicament...

Méthode 'à Allemande': très prisée en Allemagne. Les praticiens autorisent leur patients 'observants' (car teutons...) à prendre les 2 cachets en 1 fois. Satisfaction générale... Le praticien est content, la patiente aussi, ayant l'impression d'avoir/être personnalisé (donc fidélisé).

Méthode 'à l'Italienne' (abusivement dite de Charles-Edouard!, je n'ai fait que de publier l'info qui fait mouche, ici voir aussi ici) Elle consiste à mâcher dans bouche avant d'avaler, ce qui permet de prendre en une seule fois!
Raltegravir 1200 isentress merck hiv vih once daily QD side effects


J'ai des potes qui me disent 2x400 mg, en 1 fois, Mon médecin me dit en 2 fois (en 7/7). Cette équipe de cliniciens italiens disent 2x400 mg, en mâchant, en 1 fois, en 7/7, et Leibowitch, lui, dit 1 x 400 mg en 4/7! Quelle diversité! (sans différence notable d’efficacité).

Vaccins obligatoires ou grippal, Levothyrox®, RAL 1200 mg: une hystérie


Avec le scandale Levothyrox® on a pu observer la morgue du fabriquant (Merck, à nouveau), des autorités de l’État, qui nient, en bloc, les effets secondaires. Trois millions de patients français prennent le Levothyrox®, et de méprisables imbéciles à proportion! A l'évidence, il y a sur-prescription! La pègre médico-pharmaceutique y va à fond la caisse!

Idem pour les vaccins, on va vacciner nos petites grenouilles contre l’Hépatite B (la sclérose en plaques va devenir une maladie infantile). Un enfant (rendu) débile, c'est pour la vie ! La grippe est une maladie bénigne, et votre immunité cellulaire (les CD4) n'a rien à voir (ou si peu) avec votre immunité humorale (qui protège de la grippe ceux qui l'ont déjà eu, elle ou son vaccin, 2 ou 3 fois): pas de vaccin anti-grippal pour Charles-Edouard! (revoir cette interview)

Alors Merck oeuvre à un RALTEGRAVIR à 1200 mg. Qu'est-ce qui a fait bouger Merck? L'arrivée d'EVG (Stribild®) ou de Tivicay®, qui sont en une prise par jour? Ben non, ils sont annoncés depuis 2010... La perte de parts de marché est réelle. Et surtout la perte marge est encore plus dure, avec l'arrivée des génériques: il faut garder des positions en redonnant un coup de démarreur aux brevets; Et comme ils n'ont rien inventé, et bien ils vont proposer la prise unique en imposant 1200 mg!

Celles qui pratiquaient la prise à l'Allemande ou l'Italienne vont se retrouver au pied du mur.

Petit rappel: si l'on s’intéresse à la rémission (relative, certes) il faut proscrire RAL.

Alors, ils vont doubler la dose! Doubler ?? Attend Charles-Edouard! Passer de 800 mg/j à 1200mg, c'est assez violent, mais pas doubler... Si, si, doubler... Tu vas comprendre... Ce sera pour une prochaine fois... on va suivre tant ce sera drolatique et ridicule!

Bon, l'affaire est annoncée dans le Lancet: Raltegravir 1200 mg une fois par jour versus raltegravir 400 mg deux fois par jour. Bonne lecture et bon courage aux pigeons!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?



2017/09/23

Hit-Parade des traitements 2017

Hit-Parade des traitements 2017

Hit-Parade des traitements 2017

Par Charles-Edouard!



Ben ça... Ma grand-mère aurait dit "Cancer assuré!". T'inquiètes Mémé, maintenant on a un truc nouveau: Alzheimer... Mon bon vieux médecin, conscient de la sur-médication, disait toujours: "on voudrait bien leur en retirer mais lequel"?
Mon expérience était en train de prendre ce chemin-là... Pourquoi dire "l'allègement thérapeutique ne me concerne pas" ? On a envie de dire: bien au contraire!


Mon Hit-Parade 2017


On trouve divers classements de médocs (ex. Morlat). L'un des plus (im)pertinent est le classement espagnol.
Le notre n'est pas une recommandation, il est fait exclusivement dans une perspective de rémission entretenue: le 1/7 (au moins...). Ce sont, tout au plus, des considérations à avoir en tête lors du choix que le toubib et la patiente font de concert. D'autant que le génotype (obligatoire en France), peut limiter les options... L'exploration ICCARRIENNE invalide les traitements à base d'IP ou d'Isentress®, dès le 3/7. A l'évidence, il y a des voies plus simples que d'autres pour atteindre le 1/7, et bénéficier de l'éclairage de nos prédécesseurs, n'en déplaise à la pègre médico-pharmaceutique.

 Les classiques (cf. brevet) 
 1 INNTI  + 2 INTI  pour le 1/7, on ajoutera, à 2/7  commentaires 
 Efavirenz  TDF + F-3TC  Abacavir (Ziagen®)ou Videx®  C'est Atripla®
 ABC + 3TC  TDF ou TAF (Viread®) ou Videx®  
 Nevirapine  TDF/F-3TC  Abacavir (Ziagen®) ou Videx® voir ci-dessous
 ABC + 3TC  TDF ou TAF (Viread®) ou Videx® 
 La modernité  (l'usage en 1/7 est en cours d'exploration) 
 1 INI/INNTI  + 2 INTI  pour le 1/7, on ajoutera, à 2/7  commentaires 
 Dolutegravir  TDF/F-3TC  rien ?
 ABC + 3TC  rien ?  C'est Triumeq®
 Rilpivirine  TDF + F-3TC  Abacavir (Ziagen®) ou Videx®  C'est Eviplera® 
voir ci-dessous
 ABC + 3TC  TDF ou TAF (Viread®) ou Videx® 


A éviter, en vue de la rémission partielle:


Dans la perspective qui est la notre, avec le toubib pour éviter: les IP (Kaletra®, Prezista®, Reyataz®) et les 'vieux' INIs: Isentress ®, Stribild®/Genvoya ®)

Cas particulier Nevirapine


Le groupe 'd'experts autoproclamés' (on n'a pas dit experts indépendants...) ont zappé NVP (document EACS). Ils ont aussi zappé la déclaration de conflits d’intérêts (bah... Oui, tant qu'à faire...)
NVP a des limitations à l'initiation et sort, petit à petit, des recommandations générales. Par contre, en utilisation de maintenance, il n'y a pas ces limitations. Reste à s'assurer qu'on n'a pas de réaction allergique, mais ça, c'est comme pour tout. C'est la molécule favorite de Leibowitch pour son brevet et le chemin vers la rémission relative (le 1/7). On bascule sur NVP en utilisant le NVP-switch-kit. Comme le chemin vers 1/7, en utilisant RPV (voire DTG), n'est pas balisé, on peut vouloir revenir à l'orthodoxie ICCARRIENNE. En mode switch, il n'y a pas de contre-indication démontrée. En une seule prise, il est génériqué. Pas de congrès médical aux Antilles...

Cas particulier Rilpivirine (Edurant® / Eviplera ®)


C'est très en vogue et a très bien fonctionné en 4/7 (essai ANRS-4D); au délà, il n'a pas été exploré. Pour revenir dans les sentiers balisés, on pourra basculer sur NVP, à l'aide du NVP-Switch-kit ou attendre un bien hypothétique essai en 3/7.

Cas particulier Raltegravir (Isentress®) Elvitegravir (Stribild®/Genvoya®)


La HAS a dit et redit la faible barrière génétique d'Elvitegravir. Dans ICCARRE-1, Raltegravir 'saute' à 3/7. Alors, avec ça, si vous pensez aller en toute tranquillité vers le 1/7, faudra expliquer! De plus, le seul usage de RAL ou EVG crée un sur-risque, identifié, connu et publié, pour DTG en mode réduit (Mono-DTG, voire, par extension, Bi-DTG et DTG/x en X/7): c'est le Talon d'Achille (du Pr. Katlama). Là, vous avez la totale, pour, dans une perspective 1/7, mettre en alerte! Leur présence en tête de recommandations, non justiciables, ouvertes aux abus, en dit long. On peut rattraper le coup, avant d'envisager le 3/7, mais peut être pas avec Dolutegravir. C'est quand même très limitatif!

Cas particulier des Inhibiteurs de Protéase (Kaletra®, Prezista®, Reyataz®)


Dans ICCARRE-1, les IP associés à 2 INTI 'sautent' à 3/7...Donc ce n'est pas top pour avancer vers 1/7. Non? Si on peut, on peut revenir dans l'orthodoxie ICCARRIENNE par substitution par un INNTI, et alors, pourquoi ne pas l'avoir fait d'entrée de jeu? En alternative (prospective) on notera que la combinaison de Tivicay ® (DTG) avec Prezista® ou Reyataz® est en cours d'exploration, dans une perspective x/7 (voir ici).

Cas particulier Videx ®


Prevoyez du stock! Il n'est déjà plus disponible en Suisse...

Les conseillers ne sont pas les payeurs!


Méfiez vous comme de la peste de ces 'recommandations' émises par des 'autorités' qui n'en sont pas et qui sont soustraites aux ires de la Justice et de la démocratie (l'Europe, c'est malheureusement devenu aussi cela...). Les recommandations de l'EACS sont irresponsables, au sens où personne n'en n'assume la responsabilité morale, sanitaire ou juridique: c'est à la médecine ce qu'un publi-reportage est au journalisme.

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser!

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?



2017/09/16

IAS-2017: Victoire



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO aura été, en fait, un réel SUCCÈS!
Le feuilleton de l'été 2017 commençait ici


IAS-2017: Victoire d'outre-tombe

Par Charles-Edouard!

guillaume dustant mort sida bareback intoxication vih no-kapot MST Hotel-Dieu erik remes act-up
A l'occasion de 120 battements par minute, la controverse DUSTAN/REMES vs ACT-UP (bouderies chez Michou...) ressurgit. De la mort de DUSTAN, Wikipédia nous dit:



L'autopsie révèle: intoxication médicamenteuse involontaire ayant entrainé la mort. Ce con! En 2005, l'allègement existait déjà... Intoxication médicamenteuse involontaire ayant entrainé la mort: voilà, vous savez pourquoi je suis redevable à Leibowitch.

Au début, ça va, puis la liste s'allonge, l’ordonnance médicale tient sur 2 pages. Et on ajoute un peu, pour lutter contre une tête qui vous échappe. La grande faucheuse est aux aguets... Le médecin, prescripteur de la mort, ne sera pas inquiété. Ouf!... La pègre médico-pharmaceutique échappe à l'accusation... Mais vous, échapperez-vous à l'intoxication médicamenteuse ?



L'Omerta: une réalité


On cria "Au Scandale!". A juste titre: relire ce billet. La présentation de Leibowitch (le 4/7 et 1/7) a été déprogrammée, in-extremis, sans excuse, par un comité copiloté par ANRS (ambiance!). On vit, une fois encore, le pouvoir de nuisance de la clique anti-ICCARRIENNE: pressions amicales et confraternelles, obfuscation, et même retouches staliniennes.

L'obfuscation consiste à mélanger les pépites et le rebus. Pour noyer le poison poisson, faites confiance à C. Katlama! On mélangea donc le 4/7 parmi des inepties, aussi vite oubliées.

Retouches staliniennes, on les verra en d'autres endroits, consiste à supprimer les événements après coup. Ainsi la vidéo en ligne sur youtube est amputée de la présentation du Dr Turkova. Bien oui... On ne nous rend pas la vie facile.

L'astuce consistait à confier la présentation à une pédiatre, sans expérience directe en 4/7, 3/7, 2/7, 1/7 (la rémission relative). Un congrès scientifique, à Paris, a fait l'impasse sur la rémission entretenue, pourtant démontrée! Et, bien sûr, tout le monde se congratule des avancées microscopiques... Les ânes se grattent le dos...

ICCARRE et la recommandation MORLAT, à la face du monde


Téléchargez les slides du Dr Turkova, la cession complète ici

La Doctoressa, qui de son propre aveu était incompétente à parler du 4/7, fut donc informée, in extremis, du primordial: ICCARRE et la recommandation MORLAT. Il aura fallu, d'urgence, produire une traduction de Sa Morlesque Sainteté, qui fort heureusement, existait déjà. Il m'en coute suffisamment de mon temps pour que, quand c'est utile à point nommé, je m'en félicite.

IAS 2017 Paris ICCARRE french guidelines hiv aids Turkova breather Quatuor Anrs

Donc ICCARRE fut exposé à la face d'un monde, ébahit et enthousiaste!
La recommandation de son usage, MORLAT et ANRS (sic!), fut révélée à un monde, jusque-là tenu dans l'ignorance: Fiat lux! En la torpeur caniculaire, nos ennemis se laissèrent déborder.

La victoire d'ICCARRE et l'ovation unanime


La salle est pleine à craquer. Qu'il fait chaud! Vite, en urgence on ouvre, non pas une mais, plusieurs salles annexes, avec diffusion télévisée (diffusion qui sera tronquée au montage...si, si!). On étouffe! Ovation à l'évocation d'ICCARRE, applaudissements nourris!!!

IAS 2017 Paris ICCARRE french guidelines hiv aids Turkova Katlama allegement

Qu'on ne s'y trompe pas, notre victoire est celle d'une bataille où la guerre continue, ailleurs... Nous aurons encore à livrer bataille dans une guérilla entretenue par ceux qui nous combattirent naguère, mais ce n'est qu'une question de temps...
La victoire finale nous est assurée, et la quasi-rémission pour tous est à portée de main.

Pour preuve, les ignobles de la pègre en blouse blanche essaient de noyer l'universalité ICCARRIENNE dans une prétendue médecine au cas par cas, qui serait onéreuse pour tous. Certes l'Eclipse est variable, mais dès lors qu'elle est d'au moins une semaine, pour la super vaste majorité, qu'on réserve donc cette médecine 'personnalisée' a quelques mal-traités.

Leibowitch, participant recherché, adulé, congratulé et même récompensé... Il recevra des mains du Dr Sidibé, Directeur Exécutif de l'ONUSIDA, un magnifique insigne. Voilà notre Leibowitch décoré, plastronnant son ruban en strass au côté de sa Légion d'Honneur.

Victoire aussi du No-Kapot


120 battements minute mort sida bareback intoxication vih no-kapot MST Erik remes act-up
Près d'une centaine de présentations PreP! La pègre médico-pharmaceutique n'a pas chômé! Ejaculation jubilatoire chez les barebackeurs! Sûr, chez Act-up on rit jaune...
Leur nostalgie nous pourrit la vie!

Allez donc nous expliquer que le raz de marée PreP n'est pas une victoire posthume pour les barebackeurs d'avant l'heure...

Ah, je vois... Vous aimeriez bien savoir qui est ce médecin co-responsable de la mort de DUSTAN... Oui... Il sévit encore... La suite une prochaine fois.

D'ici là, bon week-end, bonne bourre et pas trop de médocs!


2017/09/08

Mono-DTG: que du bonheur



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO aura été, en fait, un réel SUCCÈS!
- Dolutegravir et la R263K
- la R263K: nouveau scenario (DOMONO)
- la N155H: nouveau scenario (DOMONO)
- Nevirapine et Switch mono-DTG: le piège de Quasimodo
- erreur de calcul dans l'hypothèse primaire
- DOMONO et le bénéfice pour les patients (pas pour les labos...)

Mono-DTG: que du bonheur

Par Charles-Edouard!

On va retrouver dans DOMONO le taux d’échec de BMM+P. Seule, la stratégie Mono-DTG ne nous intéresse guère. Dans une perspective 1/7, à base de Tivicay®, elle peut servir de préambule à une stratégie de rémission. En effet, si on réussit sa Mono-DTG, on est peut-être dans des conditions favorables pour la descente ICCARRIENNE, soit en Mono-DTG, soit en Bi (stratégie BiCycle).

L'essai DOMONO a passé outre la sélection et les conseils pour une meilleure biodisponibilité!

On peut augmenter fortement ses chances en Mono-DTG avec notre Guide Pratique Mono-DTG.

Pas de préjudice pour les patients


Comme pour les échecs en Mono-IP (stratégie à éviter), un échappement se rattrape par simple retour à la trithérapie de départ. Les patients en échec font la gueule, mais, tout au plus ils doivent revenir en arrière, là où ils étaient déjà
. Et pour ceux qui ont réussi ce n'est que du bonheur!

Chez tous les participants, le TAR a été réinstauré et la CV était <50 sous 12 semaines chez tous les patients! (voir ici).
Les auteurs de DOMONO (résultats ici), et de BMM+P analysent que la tentative à Mono-DTG ne résulte en aucune perte d'option thérapeutique. Or, c'est bel et bien cela qui compte!

Un bénéfice ÉNORME, sauf pour ViiV Healthcare


On doit admettre que, pour l'instant, l'idée d'une stratégie cyclée (ex. 4/7) percute mal dans l'esprit des gens: ils ne la comprennent pas, s'en méfient (à tort). Les septistes sont septistes à la moelle, comprendre l'Eclipse leur sera difficile. En même temps, le désir de soigner mieux avec moins reste très fort: une bi ou une Mono de DTG peut être une solution intermédiaire.

Le vrai préjudice est pour ceux qui ne font rien, et restent en TRI ad vitam

Mes lecteurs témoignent: Mono-DTG est un vrai soulagement! Je confirme!

Un lecteur me rappelait, justement, le bénéfice à être passé de Stribild® (4 molécules! et obligation de repas) à Mono-DTG, si facile, si petit à prendre, et, surtout, tellement mieux toléré!

Que dire à ce patient de 72 ans, diagnostiqué tard, avec d'autres problèmes de santé, CD4 = 1 (!), naïf de traitement, et que le Dr Lanzafame a mis sous Mono-DTG, avec succès? Que lui dire ? Qu'il aurait dû prendre une infâme TRI, puis attendre un an avant de faire une descente ICCARRIENNE (comme si on la proposait à tout à chacun!). Bien sûr que ce patient-là est tout content... Parce que des seniors, sous 5 molécules ARV, ça existe!

N'en déplaise, le patient a le choix! (S')interdire Mono-DTG à cause d'un essai mal tenu est ridicule! Ceux qui se voient opposé un refus (lire ici) vont ailleurs et ils ont raison!

DOMONO est un mauvais essai, bon pour la poubelle


C'est un mauvais essai, non pas parce que je trouve la conclusion ridicule et son interruption injustifiée, mais parce qu'il ne nous apprend rien... Rien du tout...

Où est donc l'analyse post'hoc du Talon d'Achille (pourtant incontestable, cf BMM+P) ?
Où est donc le test phénotypique (et non pas génotypique) pour le patient #1, test pourtant promis en Oct. 2016 ?
Où est donc l'analyse critique des mutations ? Et d'oublier que la R263K est bénéfique...
Ah si... on a pu identifier le piège de Quasimodo... Enfin... On... C'est nous... Pas les auteurs...

Où est l'analyse bénéfice/risque alors que le bénéfice est Enorme? Et le préjudice nul...

Mono-DTG, c'est quand même un peu plus sympa que la MONO-IP! (stratégie à éviter, d'ailleurs)

Guide Pratique Mono-DTG


Le Guide Pratique (4/7) a fait bouger les lignes: il est repris ici ou là, et la recommandation Morlat l'a boosté bien au-delà de mes espérances

Alors je fais un Guide Pratique pour Mono-DTG, confiant que la Morlesque oukase, ira, comme DOMONO, à la poubelle.

Stratégies Bicycle et MonoCycle


L’Équation de l'Eclipse est valable dans un contexte de traitement efficace, sans nous imposer que ce soit des TRI

L'Eclipse existe dès lors que le traitement est efficace. Elle ne préjuge pas de 'synergies' (là faudra qu'on m'explique le pourquoi du comment...). L'Eclipse résulte d'un phénomène d'enfouissement (on verra cela bientôt...) que DTG promeut.

Qu'on travaille l’Équation de l'Eclipse, l'enfouissement profond de la séquence provirale, et on se met à envisager une Eclipse longue et pour tous.

Aujourd'hui, il existe suffisamment de témoignages individuels de succès sous Bi ou Mono-DTG cyclées, pour qu'on s’intéresse à la question. D'autant que les Septistes, anti-ICCARRE dans leurs gènes et leurs intérêts, auront tôt fait de sauter sur DTG+3TC ou DTG+RPV pour enfermer, de nouveau, leurs patients dans leur carcan de quotidienneté.

La tentation est trop belle dans leur camp: elle est aussi bien belle dans le nôtre!!!

Quand on a une Eclipse (et qui n'en n'a pas?), pourquoi ne pas en profiter?


Nous avons évacué DOMONO, dont les Zélotes de la pègre Médico-Pharmaceutique feront leur chou gras. Mettons ce mauvais essai à la poubelle... Trop heureux d'en avoir tiré quelques enseignements, et mieux armés à reprendre le chemin de la rémission (entretenue, certes...) en intégrant cet outil moderne et pertinent qu'est DTG

Dans les prochaines semaines, je vais définir les grandes lignes de ce que serait une Stratégie BiCycle (DTG/x en 4/7, 3/7, 2/7, 1/7...) voire MonoCycle (qui rejoint alors HypoDolu)

Ces trop nombreuses années à observer l'inanité de l'ANRS m'ont convaincu qu'on n'entreprend pas le chemin de la rémission en allant faire de courbettes rue de Tolbiac. Adios les craignos!!!

On va reprendre notre rythme normal... Bon Weekend, bonne bourre, pas trop de médocs, hein...



2017/08/26

DOMONO et hypothèse primaire



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO aura été, en fait, un réel SUCCÈS!
- Dolutegravir et la R263K
- la R263K: nouveau scenario (DOMONO)
- la N155H: nouveau scenario (DOMONO)
- Nevirapine et Switch mono-DTG: le piège de Quasimodo
- erreur de calcul dans l'hypothèse primaire
- DOMONO et le bénéfice pour les patients (pas pour les labos...)


DOMONO et hypothèse primaire

par Charles-Edouard!

Des patients perdent confiance en la médecine...


La surmédication est en marche! Ayez confiance... Les inhibiteurs ne sont pas toxiques, prendre un traitement à l'avance est sans risque. Viendra ensuite l'obligation à se faire tester, puis celle à se faire soigner. Le même psychodrame qu'avec les vaccins! Et, cela rapporte beaucoup plus!

Pour faire croire qu'il faille traiter à n'importe quel niveau de CD4, on a frelaté un essai: START. Par construction, il ne pouvait pas donner d'autre résultat que l'avantage à traiter tôt. L'astuce? Introduire une majorité de patients pré-tuberculeux. Si on les exclut, le résultat est inverse, comme l'avaient montré des années de pratique britannique de n'initier qu'à partir de 350... CQFD


S230R dans DOMONO


La mutation S230R n'est associée à la résistance QUE si elle est associée à d'autres. Toutes ne confèrent pas nécessairement de résistance... Selon Stanford, ici : S230R est une mutation non polymorphique [...], qui semble avoir un effet minimal, voire aucun, sur la sensibilité aux INSTI.

Elle n'est pas causale dans la remontée de CV, et, seule, ne confère pas de résistance (cf: ici). Elle a un score NUL pour DTG, mais pas pour RAL ou EVG (cf ici). Talon d'Achille? Va savoir...

S230R ne peut être identifiée comme RAM (mutation associée à une résistance) que si elle n'est pas seule; Or, ici, elle est seule! Donc pas une RAM. La CV augmente, donc action. Laquelle? Une reprise de la TRI (Eviplera®), comme ont fait les auteurs? Ou un ajout de 3TC, comme ils le recommandent à la fin de l'essai? A terme, un allègement ICCARRE reste possible.

Ici, ce n'était pas une RAM justifiant une interruption de l'essai...

Plus de 50 % des échecs sont évitables


Tout comme DOMONO, l'étude BMM+P exclut les patients ayant eu un échec sous INI; BMM+P montre que l'on évite plus de 50% des échecs en utilisant le filtre Talon d'Achille, ce que DOMONO ne fait pas. Quoi donc de surprenant à avoir autant d'échecs que dans BMM+P? Des échecs majoritairement évitables!

L'hypothèse primaire est validée


Malgré cela, l'hypothèse de non-infériorité est validée! Si le groupe Morlat est consistant, il pourrait autoriser la Mono-DTG dès la prochaine révision ;-)

Lorgeril explique bien, ici, qu'il faut définir l'hypothèse primaire, à l'avance, et s'y tenir! Et de conclure: Un essai arrêté prématurément est un essai foutu ! Poubelle !

Erreur fatale: l'interruption de sécurité, indue


L'essai a été interrompu pour cause de sécurité, au prétexte que le nombre de RAM dépassait le nombre de RAM autorisées par les conditions prédéfinies de sécurité. Conditions prédéfinies que nous n'avons trouvées nulle part... Ça sort d'on ne sait où: c'est donc fait au doigt mouillé.

C'est tout à fait discutable: en effet, la S230R, vue à S30, n'est pas à proprement parler une RAM. Mais, les deux autres résistances N155H et R263K sont vues à S60 et S72, c'est à dire alors que les patients, techniquement ne font plus partie de l'étude, qui dure 48 semaines.

L'erreur vient de ce que les patients restent dans l'étude au-delà du temps imparti, sans que l'on ne relâche la bride. Cette contrainte de sécurité est calculée à partir d'une fréquence admissible, disons 2 par an, qu'on multiple par le temps (1 an), ce qui donne 2... Mais si l’étude dure 2 ans, alors la barrière est de ... 4.

Pourquoi il y a-t-il des patients S72 dans une étude 48 semaines ??? Ils ont eu du mal à recruter: le recrutement s'est étalé sur env. 1 an!!!

La cause principale de l’arrêt de l'essai est in fine qu'il y avait trop peu de centres participants, et que les investigateurs, pris à contrepied, n'ont pas revu les conditions de sécurité à la constatation de ce retard. Espérons que Hocqueloux, dans MONCAY, qui a aussi du mal à recruter, sera mieux avisé!

Toutes les analyses statistiques reposent sur l'hypothèse (douteuse...) que la résistance est aléatoire, à aléa constant dans le temps... Dès lors, avancer la date d'initiation du traitement augmente le temps où la patiente est exposée au risque de résistance ou de suicidalité. Mais, cela, personne n'en parle... Ben voyons...

L'été touche à sa fin, notre feuilleton aura encore un dernier épisode, et puis, c'est la rentrée, plein pot sur notre victoire, les remissions, les contrôleurs post-traitements, les bithérapies en cycle courts (Stratégie BiCycle), de nouveaux résultats en Mono-DTG... Oh, on va s'amuser!

Vite la mer, la plage, le soleil et l'Amour!



2017/08/20

NVP, DTG et le piège de Quasimodo



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO aura été, en fait, un réel SUCCÈS!
- Dolutegravir et la R263K
- la R263K: nouveau scenario (DOMONO)
- la N155H: nouveau scenario (DOMONO)
- Nevirapine et Switch mono-DTG: le piège de Quasimodo
- erreur de calcul dans l'hypothèse primaire
- DOMONO et le bénéfice pour les patients (pas pour les labos...)

NVP, DTG et le piège de Quasimodo

Par Charles-Edouard!

Témoignage alarmant sur la disponibilité, ici

Anticiper! Il faut anticiper! Médecin: Retraite ou fâcherie, Médoc: rupture ou obsolescence; Assurance: perte ou déremboursement; traitements: échappement ou interactions, etc.
C'est le médecin qui écrit l'ordonnance (et la patiente qui la jette à la poubelle)! En 2/7 on constitue aisément un stock confortable (j'en ai 5 ans !), et, à un moment donné... DTG/3TC est sympa car il sera coformulé et distribué en masse.
On n'est plus seul, c'est fini! Nous avons une communauté (voir les amis d'ICCARRE), des médecins alliés, des essais cliniques sérieux et surtout une recommandation ANRS (Morlat 2016). Quand même, il faut anticiper!

Pour la Suisse: Dr Jean-Philippe Chave, chemin Porchat 24, 1004 Lausanne, Suisse (tél +41 21 648 38 38) (expérience allègement toutefois limitée)


NVP, DTG et le piège de Quasimodo


Nous avions vu (Dolutegravir, R263K et DOLUMONO) que la R236K peux apparaitre ou réapparaitre avec une baisse de la pression pharmacologique. Elle peut 'naître' à cette occasion; elle peut aussi être un vestige de la descente de la CV, qui remonte, à l'occasion d'un incident.

Dans le cas qui nous occupe, pour qu'il y ait réapparition de la R263K, résistance plutôt bénéfique, il faudrait qu'il y ait eu réplication. Or, la patiente est, supposément, indétectable...

On a un événement réplicatif, à S 60, certes... Pour que cela soit un vestige du passé, il aurait fallu un autre événement réplicatif! On n'en voit pas...

Bon... Ça me turlupinait... On ne le voit pas! C'est un roman policier, l'indice est quelque part.

Bon sang, mais c'est bien sûr!!!


Nostalgie en vidéo

On a du mal à imaginer comment une patiente, en succès virologique continu, peut avoir eu un événement réplicatif caché... Et pourtant... Alors en pleine nuit, cela me réveille (si, si...), et Bon sang, mais c'est bien sûr!

Allez... Je me lâche: elle vient de Névirapine.

Gros soupçon... Déjà vu dans: Choisir sa Bithérapie: la coadministration de NVP/DTG fait baisser la concentration de DTG, de la même ampleur que la mauvaise absorption qui lui arrive à S60.
Oui, mais voilà, elle n'a pas pris Névirapine et le Dolutegravir en même temps!

On s'en préoccupe car on a lu Influence of nevirapine administration on the pharmacokinetics of dolutegravir..., de Eric Dailly, François Raffi (hi, hi, hi...) et al.
On y voit que la coadministration baisse la concentration de DTG, au même niveau qu'à S60. Certes... Mais il n'y a pas coadminstration... Alors, il faut lire dans le détail...

A des patients, stables, sous NVP + Kivexa, on ajoute DTG pendant 5 jours, puis on regarde: baisse notable de DTG. NVP accélère le métabolisme hépatique de DTG. Comme attendu.

Les auteurs regardent ce qui se passe 15 jours après l'arrêt de la Névirapine: le même effet est encore nettement observable!

Donc, vous prenez votre TRI à base Névirapine, vous basculez sur Dolutegravir en mono, et vous avez une fenêtre d'au moins 15 jours où la concentration est fortement réduite: en un mot vous pouvez avoir les conditions idéales pour l'apparition de la R263K, cette résistance fugace.

Et les auteurs de conclure: Un petit sous-ensemble d'individus nécessitera un doublement du dolutegravir avec une prise deux fois par jour.

Tant qu'à faire, on regarde notre tableau et on voit que 2 des 8 échecs ont lieu avec des patients précédemment sous NVP, alors que, typiquement, les patients sous NVP sont plutôt peu nombreux, et qu'inversement, il n'y a aucun patient venant d'une TRI à base d'IP (alors qu'ils représentent typiquement 30 à 50 % des patients)


Et d'en conclure, fusse à tort, que faire suivre une stratégie 1 NNRTI + 2 NRTI (ex. Atripla, Eviplera, etc.) par une MONO-DTG (Ou même une Bi de DTG...) à 50 mg peut présenter un risque.

Ce risque n'est ni confirmé ni quantifié, par contre il est très facile à couvrir: il suffit de prendre 50 mg, deux fois par jours, pendant un temps raisonnable, ce qui est d'autant plus facile que cette éventualité est inscrite sur la fiche d'information de Tivicay®.

Ça ne mange pas de pain, et peut s'avérer utile à augmenter le taux de succès de Mono-DTG.

Pourquoi "piège de Quasimodo ?"


C'est simple: c'est un piège de N. (NVP) vers D. (DTG), un piège N.D. (Notre Dame), jeu de mot qui ne marche qu'en français...

Là où l'on espérait faire un double biseau, où l'un descend pendant que l'autre monte, on peut avoir un créneau, pendant lequel la situation n'est pas optimale.

Même si ce n'est pas vrai, c'est bien trouvé!

Surtout c'est très facile de s'en prémunir, aussi va-t-on l'inscrire dans le Guide Pratique Mono-DTG (en cours de rédaction) . Deux précautions valent mieux qu'une...

En effet, on veut mettre toutes les chances de notre côté, pour être dans les meilleures conditions pour aborder ce qui nous intéresse vraiment: le cycle court en Bithérapie de DTG (stratégie BiCycle) ou en Mono-DTG

Quand on pense que le désir secret de la virologie subventionnée est de faire basculer les patients de NVP à Genvoya®, puis aller au 4/7 direct, ça fait froid dans le dos!

Notre feuilleton de l'été, qui montre que Mono-DTG est plus viable que DOMONO ne le laisse penser!

Assez cogité, vite la plage! Bon weekend et bonne bourre!

Les commentaires



Charles-Edouard! 25 Aout 2017




2017/08/13

N155H dans DOMONO



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO aura été, en fait, un réel SUCCÈS!
- Dolutegravir et la R263K
- la R263K: nouveau scenario (DOMONO)
- la N155H: nouveau scenario (DOMONO)
- Nevirapine et Switch mono-DTG: le piège de Quasimodo
- erreur de calcul dans l'hypothèse primaire
- DOMONO et le bénéfice pour les patients (pas pour les labos...)


N155H dans DOMONO

Par Charles-Edouard!

Témoignage d'un pigeon:

Genvoya®... Tout un poème... Quand les patients découvrent qu'avec Genvoya® ils ne peuvent, à ce jour, envisager ni le 4/7 ni la mono-DTG, ils font la gueule... Qu'y puis-je? L'erreur est dans le choix du virologue. Dans une profession majoritairement féminisée, on constate que tous les Tempistes sont des hommes (sauf pour Breather où ce sont des... pédiatres...). Or, environ 20-25% des candidats à 4/7 (ANRS-4D et ICCARRE-2) sont des candidates. Ce tropisme sexué des virologues mériterait une étude plus approfondie.


Jeu de massacre dans les résistances


Dans les dix petits nègres, nous avions travaillé par élimination. Il existe plusieurs types d'échec: des échecs aléatoires qui reflètent un risque aléatoire et des échecs prévisibles, donc évitables, et qui constituent un élément de pronostic de façon justement à éviter le risque. Cette connaissance est évidemment cruciale pour une sélection efficace: elle ne contribue donc pas au risque mais, au contraire, permet de le réduire.

Quand ils lancent DOMONO (DOLUMONO), ils ne connaissent pas encore le risque identifié par le Pr Katlama: le Talon d'Achille. Il est défini par l'usage antérieur de RAL ou EVG. C'est l'usage antérieur qui constitue le risque; un simple échec avec RAL ou EVG n'est pas une description satisfaisante du Talon d'Achille. Bien sûr, si on a échoué avec un tel inhibiteur, c'est qu'on l'a utilisé... Comprenons bien: le Talon d'Achille est l'usage antérieur et non pas l’échec antérieur.

Contrairement à Barcelone Munich Montréal et Paris, ceux de Rotterdam n'ont absolument pas compris le Talon d'Achille: ils lui tournent le dos, le nient, ne veulent pas le documenter. A l'opposé de la collaboration BMM+P. On peut ne pas connaître ce risque avant qu'il est identifié... En Oct. 2015... Dès lors, ils avaient tout loisir de retravailler les dossiers, de documenter le Talon d'Achille et de d'apporter une discussion constructive. A ce jour, ils ne l'ont pas fait!

N155H: de quoi es-tu le nom?


On ne peut que se retourner vers BMM+P. On y trouve 4 échecs avec émergence de la N155H : B001, B004 (mauvaise observance et TA), B007 (TA), B008 (mauvaise observance). Un algorithme de sélection qui inclut le TA (Talon d'Achille) et l'observance permet de réduire le risque de 75 %.

dolutegravir HIV tivicay resistance N155H VIH mutation reservoir observance adherence
En l'absence d'information sur un éventuel Talon d'Achille, on ne peut que spéculer. De là à dire que la Mono-DTG est seule en cause... C'est un peu rapide!

A aucun moment, ils ne remettent en cause leur critère de choix, ni ne permettent d'améliorer la sélection des patients. C'est donc un essai pour rien, non pas par la méthodologie mais par l'obstination des investigateurs à ne pas remettre en cause leur hypothèse. Tant pis pour les patients, qui seront désormais éconduits indistinctement. Heureusement, il nous reste Hocqueloux, Lanzafame, Oldenbüttel, Blanco et Katlama.

Le scenario alternatif et le choix des patients


On peut faire du Talon d'Achille et/ou de l'inobservance un scenario alternatif.

L'échec est à la semaine 72! Ça fait loin, quand même... On peut se poser quelques questions et rappeler que ICCARRE 4/7 est, de facto, une PreP: Mono-DTG, non... La réexposition à un virus déjà muté est une possibilité (surtout à qui connait la promiscuité sexuelle de Rotterdam!) à laquelle Mono-DTG peut ne pas protéger. Ah... Bah... Oui... Il faut creuser un peu... Et peut-être inscrire le risque de réinfection dans les risques potentiels à une Mono-DTG. Va savoir...

A l'inverse, pour le patient polysexuel, DTG+3TC ou ICCARRE (4/7) sont des alternatives intéressantes.

Espérons que le Dr Hocqueloux, en charge de l'essai Moncay, sera mieux inspiré.

Dans L'actualité, Statines: La HAS vire à 180 degrés


Rappel: l'ANSM recommandait les statines, en prévention, dite primaire. 6-7 millions de Français ont été statinifiés (combien de morts?), y compris 25.000 S+ (ayant pourtant déjà 3-4 molécules). La recommandation a été cassée par le Conseil d’État (requête du FORMINDEP) pour cause de conflits d'intérêt des 'experts'. L'analyse des études, déjà anciennes, et largement contestées, conduit la HAS à retirer cette recommandation délétère. Le Figaro, dans cet article, se dédouane, un peu facilement, de sa contribution historique à la surmédication, à l’hystérie collective anti-cholestérol, en portant de fausses accusations aux anti-statines. Pourtant que pouvaient-ils faire d'autre que de porter à la connaissance du public l'inutilité et la dangerosité des statines, et la mauvaise foi apparente des industriels (dixit le Figaro).

Conflits d'intérêts? Mauvaise foi des industriels? Toxicité dissimulée? Surmédication ? Surprescription? Recommandations officielles trompeuses? Retournement en catimini? Irresponsabilité juridique? Tout cela ne vous rappelle donc rien?

Mutatis mutandis... Ad nauseam

Toute cette affaire sent la supercherie à grande échelle, dont rien ni personne (ou presque) ne vous a protégé. Vous prenez des statines? Consultez donc un Cardiologue Indépendant et Bienveillant!

Note perso: ai commencé (100 mg DTG + 300 mg 3TC) en 1/7 (soit 1 Lamivudine en moins...)

Allez... C'est l'été... Profitez des vacances pour baisouiller, l'esprit libre!



Feuilleton de l'été 2016: la 'triche' dans ANRS-4D
Feuilleton de l'été 2017: DOMONO aura été, en fait, un réel SUCCÈS!
- Dolutegravir et la R263K
- la R263K: nouveau scenario (DOMONO)
- la N155H: nouveau scenario (DOMONO)
- Nevirapine et Switch mono-DTG: le piège de Quasimodo
- erreur de calcul dans l'hypothèse primaire
- DOMONO et le bénéfice pour les patients (pas pour les labos...)