Rechercher dans ce blog et pages liées

2017/06/10

Equation de l'Eclipse



Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


Equation de l'Eclipse

Par Charles-Edouard!

Nous publions, au bas de ce billet, 3 commentaires/contributions du Dr Leibowitch. Lisez-les!

Vos témoignages sont utiles: la preuve...

L'essai START a offert la Liberté, à qui le souhaite, de traiter, sans attendre. Mais, traiter à tout va, c'est de l'hystérie collective. L'allègement se fait aussi sans condition de ratio (voir Dr de Truchis). Pour la Mono de Tivicay® voir Dr Lafeuillade, à Toulon.

L'Eclipse n'est pas celle que vous croyez!


Les gens ont du mal à comprendre l'Eclipse du Virus, c'est un fait. Voici une vision assez classique. (J'ai, en préparation, une autre version qui arrache...)

Selon une conjecture de Siliciano (2003), le réservoir est la cause du rebond et ce réservoir ne décroit que de façon si lente qu'il est illusoire d'espérer en voir le bout. C'est une vision fin XXe siècle, déjà une éternité...

Dans une publication récente (Hill & al. 2014), il fait modéliser dans son Laboratoire ce que le bon sens commande: le rebond est un phénomène stochastique (aléatoire dans le temps), d'autant plus grand (long) que le réservoir est faible. C'est un phénomène de Poisson, classique, rien de neuf sous le soleil, dira-t-on. Slim Fourati avait levé le lièvre, dès 2012. Bruner et les Siliciano montrent que les provirus défectueux s'accumulent rapidement [...] pour constituer plus de 93% de tous les provirus, indépendamment du moment où la thérapie est initiée. 75-95 % du réservoir est de la merde. (Idem les élucubrations de la Pr Rouzioux-des-Critères... Passons...). Voir aussi ici


On aimerait pouvoir prédire l'Eclipse, avoir des espérances raisonnables et virer les Grandes Prêtresses de la Résurgence Immédiate.

On en connait 2 composantes: un lessivage (wash-out) pharmacocinétique + une cinétique exponentielle de redémarrage. Plus la suppression est profonde, plus cette cinétique redémarrera de plus bas.

En Cycle court, la période ON approfondit la re-suppression. Permet-elle d'aller au taquet des taquets? On s'en fout un peu... Le temps de cogiter et te voilà déjà à la pause Dominicale (ou 4/7, 2/7...).

La susceptibilité du CD4


Le CD4 est plus ou moins réceptif, selon position relative du corécepteur CCR5 (voire XR4 en cas de bi-tropisme). Les cellules sans récepteurs CD4 (ex : les neurones) sont indemnes. Si on a le CCR5 bloqué par la delta 32 (homozygote ou hétérozygote) la susceptibilité décroit, voire devient nulle, comme on l'a induit chez le patient de Berlin. Elle décroit aussi après que l'activation est calmée: donc on attend un peu avant d'entrer en Cycle Court.

La réponse immunitaire naturelle (CD8)


Les contrôleurs d'Elite en attestent. Plutôt rares, les allèles HLA-B*27 ou HLA-B*57 augmentent la génération de clés, et, la course aux armements tourne moins à l'avantage du virus. La réponse immunitaire, disons, à hauteur d'une efficacité des CD8 induits (je simplifie), existe. Dont acte.

La taille du réservoir


C'est un tiroir fourre-tout, mal quantifié, mais, à l'évidence, le rebond vient de lui, et, jusqu'à plus ample informée, on en admet l'existence. On le quantifie si mal que vouloir s'en servir comme 'critère' unique est une imbécilité du premier ordre.(voir commentaire #2 Leibowitch)

La qualité, la viabilité du réservoir


75 à 95 % du code venu s'inscrire dans ton génome (tu es un OGM!) est du Junk, de la merde, comme les élucubrations, etc... (je ne me répète pas, on a compris). Donc il ne servira pas d'amorce au redémarrage. Or, on sait jouer sur ce pourcentage... Si on traite en Primo, le pourcentage de compétents est faible... Ça ne nous arrange pas trop: on ne refait pas l'histoire du patient.
Il évolue selon les molécules. Wainberg en donne un exemple convainquant. Donc, pour préparer la rémission, fut-elle imparfaite, il y a des molécules meilleures que d'autres. Voilà un sujet tabou... On y reviendra!

Une équation basique


Le temps au rebond est à l'inverse de la susceptibilité, du réservoir (quantitatif) et à proportion de la réponse naturelle et de la proportion de Junk.

On a donc :


Eclipse = Lessivage (wash-out) +
 
(proportion de Junk x réponse immunitaire)
_________________________________
(ADN Proviral x Susceptibilité)


+ etc.
 


Voilà! Tout le monde n'est pas logé à la même enseigne, et cela évolue avec le temps; le cas-par-cas que recommande le rapport Morlat va être bien difficile à apprécier par le médecin. Elle n'a pas les outils ni les abaques pour les interpréter... (voir commentaire #3 Leibowitch)

On verra bientôt comment tourner cela à notre avantage et remettre la rémission sur le tapis.

Bon Week-End, bonne bourre, et prévoyez du stock: la France va vers le collapsus social!

Les commentaires (Dr Jacques Leibowitch)


Commentaire #1
Jacques Leibowitch 12 Juin 2017


Commentaire #2
Jacques Leibowitch 12 Juin 2017


Commentaire #3
Jacques Leibowitch 12 Juin 2017




Le lectorat du blog explose: nous avons de nouveaux projets, j'ai besoin d'aide! je cherche des traducteurs et aussi une voix pour faire les podcasts. Quelqu'un pour animer via les réseaux sociaux serait aussi d'une grande aide! Vous aimez ce blog, alors, participez!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire