Rechercher dans ce blog et pages liées

2017/12/10

Hit-parade des toubibs-2017



Vers un hit-parade des toubibs - 2017

Par Charles-Edouard!

Les conséquences d'une mauvaise gestion des trithérapies ? L'arrêt... et... la MORT. Le regretté Kévin Gagneul (†) nous a laissé son témoignage, qui s'étiole dans les limbes du Web. Je trouve celui-ci: il y nomme ses trithérapies: éclairage nouveau sur la question "aurait-il pu éviter la mort en étant mieux soigné?". Peut-on s'y prendre différemment et comment ? (voir aussi ici)
Kévin Gagneul militant vih association effets secondaires


Retrouvez-le en vidéo avec Google. Il fumait beaucoup, facteur aggravant: prenez-en de la graine!

Son décès contredit la litanie de l’air du temps: "les traitements ne sont pas toxiques et bien tolérés". Mon oeil! Ici, pas de médocs 'anciens': ils sont toujours en cours, très largement utilisés, et hormis des améliorations marginales, la seule vraie innovation, c'est DTG.

Ce témoignage reste d'actualité. Au regard des dates, on voit qu'il y avait déjà des alternatives connues (NVP, FOTO, ICCARRE...). Les plus chanceux (ou les plus aisés ?) avaient déjà accès à des méthodes alternatives, qui leur ont permis de rester dans le traitement.

Choisir un médecin expert


L'avantage d'ICCARRE c'est le mode Autonome, dont rien ne prouve (en suivant des règles simples mais impératives) son infériorité au mode médicalisé, surtout s'il est... mauvais!

Notre Guide Pratique a contribué à presser l'ANRS, d'une coupable lenteur. Et notre liste de médecins Allègeurs vous donne des portes d'entrée.

Après un banal 4/7, on peut anticiper sur la toxicité, inéluctable, en souhaitant aller au-delà, et, consulter un médecin expert. Vu l’absence quasi totale d'offre et de formation médicale, vous pouvez consulter 20 toubibs avant d'en dénicher un bon. Puis galérer pour trouver un expert en 4/7, puis galérer à nouveau pour un 3/7, etc. C'est l'avantage du mode autonome. Si on tient, malgré tout, au suivi 'médical', la récursivité caractéristique d'ICCARRE ou les spécificités de Mono-DTG vous invitent à aller chez les meilleurs, sans gaspiller de temps avec les seconds couteaux, et encore moins des nuls...

L'intérêt de la caste est de vous faire croire que l'un vaut bien l'autre, ce qui, à l'évidence, est faux. Votre intérêt est d'aller aux plus compétents.

Mon praticien, adulé et encensé, m'a refusé 3 fois un changement de molécule. Au troisième refus, j'ai compris, sans changer de médecin pour autant: Je me sens plus à l'aise avec un vérolé du Septisme, identifié comme tel, qu'avec un dont l'étendue de l’inexpérience m'est inconnue.

Les tendances en 2017


On est pris entre 2 feux: il faut aider nos lecteurs à naviguer (voir notre liste d'allégeurs) alors que l’exercice est délicat. J'ai mis des tendances (de forte baisse à hausse) pour orienter un peu: à prendre donc avec des pincettes. Je verrai s'il existe une meilleure méthode en 2018...

- Le 190 : est devenu CEGGID... Ils font autre chose... Suffit de le savoir: forte baisse
- Dr P-M Girard : vétéran VIH, nouveau au 4/7, entre dans notre liste en 2017, en légère hausse.
- Dr JY LIOTIER : vétéran VIH, du 6/7 et 5/7. Sa clientèle, fidèle, s'en satisfait... Est-ce qu'il vous sera de bon conseil vers un 3/7 ? A voir...
- Dr Leibowitch : IAS-2017 l'a consacré, pas moins grognon en 2017 qu'en 2016, inventeur du 1/7: ça ne s'invente pas! Au plus haut (mais pas pour Mono-DTG)
- Dr Roland Landman : converti au 4/7, co-investigateur dans Quatuor. Contribue à la diffusion. Au delà ??? A voir... En légère hausse.
- Dr de Truchis, co investigateur dans ANRS-4D et Quatuor. Étoile sans brillance, il connait le dossier: en hausse!
- Pr. Christine Katlama: son attitude vis-à-vis ICCARRE frôle la faute déontologique (on y reviendra): en forte baisse (et pas en partant de haut...)

En Province

- Dr Hocqueloux (Orléans): Pratique sans échec Mono-DTG ou Bi-DTG... Donc, en hausse.
- Pr Reynes Pratique sans échec Bi-DTG, ce qui sera bientôt banal... légère hausse
- Dr Lafeuillade (Toulon): A mis un nom à Hypodolu... depuis rien...
- Dr Raffi (Nantes): prestation médiocre lors de IAS-2017: forte baisse
- Dr Phillibert (Marseille): vétéran du VIH, nouveau au 4/7.
- Pr Morlat: pas dans notre liste... Il a inscrit ICCARRE dans sa 'bible' (sans le nommer)

Ailleurs

Je n'ai pas beaucoup d’échos. Le Dr Lanzafame (Vérone) a pris, seul, le leadership en matière de Mono-DTG. Son papier sur Mono-DTG chez les patients naïfs sauve l'honneur de la médecine. Donc mention spéciale!

Dans l'actualité


- dans le Figaro, c'est haro sur Luc Montagnier. Retenir ce que dit Montagnier: on y reviendra.

- Pierre Henri Gouyon : vidéo : Inné/Acquis, sexe/genre et aussi ici: on y apprend des choses qu'on discutera en 2018.

- Enfin, l'article sur ANRS-4D: Traitement d'entretien antirétroviral à quatre jours par semaine chez des adultes infectés par le VIH-1 virologiquement contrôlés: l'essai ANRS 162-4D par de Truchis et al. Ma page sur le sujet est plus drôle!


N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!



2 commentaires:

  1. Anonyme22/12/17

    Des nouvelles de mon suivi avec 2 tivicay par semaine...toujours indetectable.
    Pour les fêtes je repasse à 1 par semaine jusque fin janvier et ferai une cv.
    Colobri.

    RépondreSupprimer
  2. J'ai essayé 2 Tivicay + 1 Lamivudine en 1/7. Suis repassé juste a 50 au bout de 3 mois... du coup je fais 3 Tivicay en 1/7. On verra bientot...
    Tres recemment une reflexion argumentée d'un specialiste pose la question de savoir si, pour le 1/7, le tivicay SEUL ne serait-il pas meilleur , en fait, qu'accompagné. En effet, il semblerait que le profil pharmacocinétique de Tivicay SEUL soit plus favorable... Je suis en train de vérifier... Bonne fêtes et tiens nous au courant

    RépondreSupprimer