Rechercher dans ce blog et pages liées

contact

contact

Le blog dispose d'une fonctionnalité: le commentaire. Les commentaires sont lus avant d'être publiés: cela vous permet de mettre une adresse e-mail à notre intention dans un commentaire: votre adresse email sera récupérée et retirée.
Il n'est pas nécessaire d'être inscrit(e) à Google+ pour pouvoir poster un commentaire.

La liste et le contenu de TOUS les commentaires est disponible ici;



Les commentaires sur cette page


Anonyme 22 décembre 2016 à 06:20


Charles-Edouard! 22 décembre 2016 à 07:30


Miguel 19 février 2017 à 12:07


Anonyme 6/7/17


Charles-Edouard! 6/7/17


16 commentaires:

  1. Anonyme22/12/16

    Bonjour, j'ai été sous stribild 16 mois (indétectable mais douleurs tendineuses, fatigue, troubles digestifs...). J'ai été voir le Dr Pierre de Truchis qui a préconisé TIVICAY et EMTRIVA. super le premier mois, le second, j'ai des vertiges. Y a-t-il des cas similaires? Merci pour ce retour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Bithérapie Tivicay (tm) + Emtriva (tm) (DTG/F-3TC) est listée comme favorite ici:

      https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/2016/04/choisir-sa-bitherapie.html

      La version partiellement génériquée est Tivicay (tm) + Lamivudine (DTG/3TC): on trouve donc les résultats avec ces termes

      Emtriva (tm) et Lamivudine, c'est kif-kif. Les résultats virologiques sont excellents et on la voit prescrite de plus en plus, alors même que le rapport de consensus (rapport Morlat) n'aborde pas la question.

      Emtriva (tm) (ou Lamivudine) est, en général, considérée comme très bien supportée.

      Tivicay (tm) a été initialement reporté comme provoquant très peu d'effets secondaires. On constate quand même, au cours du temps, un abandon progressif, pas immédiat, chez 10-15 % des utilisateurs qui se plaignent de troubles neuropsychiques (ex. dépression).

      Vertiges ?? Jamais entendu parler... Il convient d'en parler au médecin pour avoir un avis médical.

      Se prémunir du stress, de l'anxiété etc. d'ici là

      La Bithérapie Tivicay + Emtriva a comme intérêt de pouvoir ouvrir, à terme, vers la mono de Tivicay (tm).
      Toutefois, quand on a pris Stribild (tm) par le passé, on s'expose à un sur-risque potentiel qui est en cours d'exploration et décrit ici:

      https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/2016/06/cest-achille-idiot.html

      Je suis assez favorable à une approche très proactive, sans forcément attendre les recommandations de consensus, dès lors que l'expérimentation clinique, publiée est favorable (ex. ICCARRE)
      Ici, pour les utilisateurs passés de Stribild (tm) (ou Isentress (tm)), l'expérimentation clinique de la mono de Tivicay (tm) est plutôt défavorable

      Tivicay (tm) + Emtriva (tm), en 7/7, semble une position d'attente attractive, permettant de se positionner tout en attendant les avis des cliniciens expérimentateurs.

      Le talon d'Achille, s'il est confirmé, risque de compliquer le tableau en matière d'allègement. C'est là qu'un toubib expérimenté et proactif, à l'instar de de Truchis, a une forte valeur ajoutée.

      Des alternatives, intéressantes au titre de l'allègement, incluent: Eviplera, quotidien d'abord, puis en 4/7 (autorisé Morlat 2017), voire 3/7 ou 2/7 sous suivi expérimental. Alternativement une TRI à base de Névirapine est à considérer puisque Garches a eu de très bon résultats en 2/7;

      Je déplacerai peut-être ce commentaire vers une partie plus pertinente du blog.

      Tiens-nous au courant!

      Supprimer
  2. Michel11/3/17

    Cher Charles-Edouard,
    Je commence par te remercier pour tout ton travail. Pour moi, il a fait toute la différence du monde.
    [...], la première nuit avec le DTG, je n'€™ai absolument pas dormi. Les effets du DTG sur mon sommeil sont très, très, forts et ils ne sont pas encore passés. Je continue à dormir presque pas et après quelques semaines je n'en peux plus, c'est une vraie torture qui devient de plus en plus insupportable. Le problème c'est que je ne veux pas abandonner le seul médicament qui peut représenter un traitement supportable, et donc je pense maintenant en réduire la dose journalière de façon à contrarier l'effet de perte de capacité de dormir, ce qu'est vraiment essentiel (et comme je le sais maintenant).
    Je pense que réduire à 25 mg journaliers dès maintenant sera pas grave et si ça me permet de dormir jusqu'il suffit pour pas abandonner le DTG ça vaudra bien la peine. Qu'est-ce que tu en penses de cette approche ? Je suis conscient que tu ne peux pas me donner de conseil médical, mais je voudrais bien tout simplement écouter ton opinion sur les façons de combattre l'effet de perte de sommeil provoqué chez quelques personnes (comme moi). Et je le jure que vais pas abandonner sans faire complètement tout le possible pour faire ça fonctionner, mais après quelques semaines sans dormir une seule nuit, je suis dans la pire des conditions physiques.
    Je te remercie encore une fois.
    Salut, Michel.

    RépondreSupprimer
  3. Anonyme1/5/17

    Je suis en primo infection (2 mois), et, je ne connais pas encore ma charge virale. Comme je suis encore en primo, puis je commencer directement une monothérapie de Tivicay (tm) (Dolutégravir)?

    Mon médecin me proposait cela avec d'autre médicament je crois que Truvada et Tivicay ou Triumeq.
    L'allègement n'est pas encore recommandé par les docteurs, du moins mon docteur n'as pas l'air trop fermé à ce sujet.

    J'ai peur des effets du Triumeq... On parle ici de bithérapie. Je n'ai pas envie de bouffer des médocs pour rien. J'ai encore le temps de voir venir. Je pensais demander à mon docteur de commencer comme ça. Surtout, dans le pays où je suis, ils ne font pas de test d'hypersensibilité à l'Abacavir… Que pensez-vous de ça?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme14/5/17

      J'ai donc commencé DTG+3TC en thérapie d'attaque. Pas d'effets secondaires nausée, juste un peu d'angoisse (j'avais ça avant le VIH... Sinon à part ça je dors bien, je rêve plus ou moins normal comme avant. J'espère que ça continue. Ça et la fatigue sont mes plus grandes peurs. Mais peut être que en faisant un Bithérapie d'attaque j’y échapperais.

      Supprimer
  4. Anonyme6/7/17

    Bonjour Charles Edouard, je prends le genvoya depuis 4mois et j'ai qqs effets secondaires, nausée, douleur bas de cote droite, sommeil pas terrible et triglycéride et cholestérol bien en hausse... Envie d'arreter

    RépondreSupprimer
  5. Stribid(tm) ou Genvoya(tm) posent un problème spécifique et me mettent toujours dans l'embarras. Pour un conseil médical tu vois avec un médecin (un bon...), et, j'ai publié une liste.
    Ici, je ne donne pas de conseil médical, mais informe mes lecteurs sur les risques publiés et identifiés.

    http://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/medecins-allegeurs.html

    Dans Genvoya(tm), il y a, en quantité, moins de mg de molécules, pour une efficacité acceptable. On y a mis un booster, qui ralenti le métabolisme hépatique. Cela n'est pas innocent, si, par ailleurs, tu prends d'autres médicaments (anxiolytiques, contraceptifs...).
    Le médicament, en soi, est peut-être OK, mais les interactions sont très peu étudiées. Moi, je m'en suis pris une qui fut violente (potentiellement mortelle), et que mon médecin ne soupçonnait pas. Comme quoi le suivi médical n'est pas une réponse à tout.

    Je n'ai pas eu d'autre choix que l'allègement cyclé, qui m'a sauvé la vie.

    Il y a 2 grandes voies d'allègement: le Cycle Court (ICCARRE) ou la mono de Tivicay(tm)

    Malheureusement, à ce jour, il n'y a encore jamais eu d'essai de cycle court (prise tous les jours sauf Samedi Dimanche...) avec Stribild(tm)/Genvoya(tm).
    Pis, le seul fait d'avoir pris, dans ton historique Stribild(tm)/Genvoya(tm) ajoute un sur-risque, identifié, à la mono de Tivicay(tm), qui n'est peut-être pas la bonne formule, dans ce contexte dit du Talon d'Achille.

    Perso, je préfère le cycle court (car c'est très bon aussi pour le moral), mais le premier essai officiel (Quatuor) avec Genvoya(tm) n'a pas encore commencé...
    Donc, d'une façon comme d'une autre, il te faut changer probablement de médoc (surtout si tu te sens mal au point de vouloir arrêter).
    Le truc un peu tendance est Eviplera(tm)... Comme il est réputé assez bien toléré, les gens n'ont pas de difficulté à suivre le rythme 4/7. Et si ça marche c'est tout bénéfice pour la patiente.

    J'ai mis une liste de médecins allègeurs. Tu voudras bien noter que Leibowitch, un temps en mode 'je suis en retraite', est redevenu très actif et pétillant.
    Si tu me laisses un mail (qui ne sera pas publié) je le lui passerai. Sinon, tu fais comme indiqué sur la liste des médecins allègeurs.

    Aujourd'hui le cycle court est autorisé par le experts de l'ANRS: il faut en profiter, et ne pas rester dans cet état là, d'autant que cela mène très vite à la dépression, ce qui est grave.

    Portes toi bien, donnes régulièrement de tes nouvelles, et merci pour ton intérêt concernant ce blog.

    RépondreSupprimer
  6. Anonyme12/9/17

    Bonjour Charles,

    J'ai commencé mono-DTG en novembre 2016 seulement 6 semaines après l'infection.
    J'étais UD 30 jours après. J'ai visité le Dr Katlama à Paris peu de temps après et m'a dit de "poursuivre ainsi".
    Elle a également testé mon niveau de réservoir et était en dessous de la limite de détection (<66) ce qui est considéré comme un "événement rare", mais elle pensait qu'il fallait s'y attendre compte tenu de la rapidité avec laquelle je suis allé sur mono-DTG.

    Peu de temps après, cependant, d'autres médecins de Barcelone et de NYC m'ont convaincu d'ajouter 3TC / FTC comme "assurance, afin que je ne perde pas toute la classe des INSTI". Ainsi, à la fin de l'année dernière, j'ai ajouté 100 mg de FTC (une demi-capsule) à mon programme. Toujours indetectable depuis (5 fois).

    Je considère maintenant le fait de changer la FTC pour la Rilpivirine car elle semble bientôt être approuvée et peut même être disponible comme un injectable durable. C'est aussi beaucoup moins cher FTC, à laquelle je suis, car il a un peu moins de toxicité que 3TC. Enfin, j'ai lu l'article suivant, ce qui fait que les NRTI peuvent (hypothétiquement) favoriser la latence, ainsi que l'inflammation, et ainsi prévenir une guérison:

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4560250/

    Tout ce que j'ai lu en ligne me fait penser que le RPV n'est pas toxique avec un profil d'effets secondaires similaire à 3TC / FTC. Aucun effet négatif n'a été trouvé sur les mitochondries et il semble y avoir une toxicité minimale pour le foie / cerveau.

    Je me demandais pourquoi vous décrivez le RPV dans votre blog comme "nuisible" et avec des effets "bizarres psychotiques".
    Ce n'est pas vraiment l'impression que je reçois de tout ce que j'ai lu. Je ne me préoccupe pas vraiment de l'exigence de repas car je prends déjà le DTG avec de la nourriture, comme je crois que vous le faites.

    Toute réponse serait très appréciée!

    Merci pour votre blog très utile. Sans lui, je doute que j'aurais eu le courage de commencer le mono-DTG et ce programme "léger" tant il y avait de voix pour dire que c'est une mauvaise idée.

    RépondreSupprimer
  7. Merci pour ton témoignage détaillé!

    ce blog n'est pas un conseil médical.
    Le blog est bilingue, la partie française est plus riche...

    L'idée de la Mono-DTG date de 2014, immédiatement associée au 1/7, c'est Hypodolu.

    https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/2015/07/hypo-dolu-un-17-veritablement-tres.html

    L'essai NCT00708110, montre que c'est possible:

    https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/domono-montherapie-de-ti.html

    https://www.youtube.com/user/Alafeuillade

    L'idée de DTG comme outil de rémission/guérison/cure est venue assez rapidement après.

    Siliciano avait commenté que la cure se ferait probablement par étape, en commençant par les patients mieux prédisposés, c'est à dire ceux qui furent traités tôt et bien.
    Wainberg avait prédit que Mono-DTG serait très efficace chez les patients naïfs, mais un peu moins (taux d'échec plus élevé) chez les patients 'expérimentés', et en particulier les patients ayant déjà utilisé RAL ou EVG.

    Tout ce que j'ai publié confirme ses prédictions. Il a aussi abordé la question de la rémission avec DTG, j'y viendrai.

    Pour aborder la rémission par DTG, il faut constituer un pool de patients favorable, c'est à dire traités tôt et en Mono-DTG
    Pour saborder la rémission par DTG, il faut tout faire pour éviter la constitution d'un tel pool: l'industrie Pharmaceutique va s'y employer.

    Puisque le sujet de ce blog est le 1/7, prémisse de la rémission entretenue, on s'intéresse à MONO-DTG. Voir notre Guide Pratique, en construction:
    https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/guide-pratique-mono-dtg.html

    Je ne m'y intéresse que dans la perspective 1/7 et rémission.

    Les cliniciens de Barcelone se sont pris le Talon d'Achille dans la tronche: ce qui a permis de l'identifier. Hors Talon d'Achille et hors mauvaise observance, il n'y a aucune différence de taux d'échec, chez patients expérimentés, entre Mono-DTG et DTG/3TC (cf. Lamidol)

    Chez les Mono-DTG naïfs, il n'y a à ce jour aucun échec connu (env. 20 patients). Ce taux d'échec est NUL. Pourquoi donc ajouter 3TC? Si le taux d'échec est nul ? Aucun intérêt démontré...
    Juste une petite paranoïa orchestrée, à laquelle Lanzafame reste insensible...

    Moi, j'ai rajouté 3TC à ma Mono-DTG (qui a bien fonctionné, même en MiniDolu): c'est en vue du 1/7 et même du 1/15 ... Sinon il n'y avait aucune raison.

    Pourquoi 3TC ? D'abord parce que c'est ce que le médecin a mis sur l'ordonnance.
    Pourquoi pas RPV ? Parce que RPV n'est pas exempt de problèmes de opérabilité. RPV n'améliore les effets psychotoxiques d'EFV que chez env. 50 % des patients:

    https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4438898/

    Improve [...] neurological side effects in patients switching from an EFV-containing regimen (41 of 86; 47.7%).

    Sur la toxicité propre à 3TC, c'est difficile à prouver car plus de 95% des patients ont, de toute façon, 3TC ou F-3TC, donc il est impossible de démêler ce qui est due au traitement, au virus, à 3TC ou au reste.

    Mais, dans notre perspective on ajoute 3TC (ou RPV ou DRV) QUE pour 4/7, 1/7 voire rémission (1/15, etc...).
    En dehors de cette démarche, l'ajout, chez un patient en succès semble superfétatoire.

    Pour un patient naïf, faire et réussir Mono-DTG est conforme à la prédiction Wainberg, la visite Katlama, la pratique de Lanzafame.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ajouter 3TC (en 7/7) n'est pas imposé par l'expérience

      Changer le 3TC par RPV ne s'impose pas. Le faire dans une perspective de 'préparation' aux injectables, c'est à dire à une stratégie qui ne permettra jamais de tester ou d'accéder à la rémission (entretenue, partielle, qu'est le 1/7), c'est allez dans l'autre direction que celle que nous avons identifiée.
      Quand on a eu la chance que tu as eu, c'est un peu dommage de passer à côté, au prétexte de situation de patients dont le profil était bien différent.

      Ananworanich et Katlama ont mesuré l'Eclipse chez des patients, tôt traités, avec de faibles réservoirs: 2à 3 semaines (en moyenne!).

      Donc quand on a une Eclipse, une longue Eclipse, pourquoi ne pas en tirer profit? La prise unique hebdomadaire, c'est vraiment cool, et la toxicité, on s’en moque un peu, du coup.

      Je suis heureux que le blog t'ai permis de mieux comprendre la stratégie de ton médecin à Barcelone.
      J'espère que la lecture du blog t'éclairera davantage sur la perspective de la rémission entretenue, qui est l'objet de ce blog et qui n'est pas dans la perspective des injectables. ce blog n'est pas un conseil médical

      Supprimer
  8. Anonyme14/9/17

    Merci beaucoup pour ta réponse! J'ai un médecin en Thaïlande (où j'ai passerai 4 à 5 mois, l'hiver, à partir d'octobre) qui est prêt à travailler avec moi et approuve des CV hebdomadaires, dans son hôpital. Maintenant que je me rapproche d'un an de thérapie, je pense que je suis prêt à essayer 4/7 et peut-être 1/7.

    Mais j'ai une question sur laquelle je ne suis pas sur qu'elle soit abordée dans votre blog. Mon médecin à New York a fait valoir que les protéines du VIH (et la réplication du VIH à faible niveau) causent de nombreux problèmes liés à l'inflammation et aux troubles neurologiques et du SNC, même si toujours UD, sur les tests standard. Donc, il a déclaré qu'ajouter FTC pourrait ajouter un peu de toxicité, elle pourrait ausi servir à réduire plus avant cette activité «derrière les coulisses» et réduire ainsi la toxicité du VIH lui-même et peut-être empêcher HAND, par exemple.

    Et de la même façon, en réduisant le dosage à 1/7, est-ce que vous risquez potentiellement d'augmenter cette activité «silencieuse» du VIH qui ne serait pas vue par une CV, qui compenserait ou dépasserait la toxicité réduite par un dosage plus faible?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de ton commentaire.

      Je travaille actuellement sur le projet d'essai BiCycle, pour définir les critères d'inclusion pour un essai pilote DTG / x 4/7, 3/7, 2/7.

      J'y arrive, mais pas encore ...

      En définitive, Indetectable pendant un an avant de commencer le cycle court est une condition préalable.

      En outre, avoir accès aux CV fréquentes est recommandé (requis pour un essai formel).

      Progresser, pas à pas, 5/7 (6-12 mois), puis 4/7 (12 mois), puis 3/7 (12 mois), etc., fait également partie de la stratégie.

      Ceci sera publié en français d'abord, puis en version anglaise. Alors gardez un œil sur les deux.

      Nous avons déjà des amis qui font Mono-DTG 4/7. En fait, j'étais très sceptique quand ils m'ont dit cela, mais je leur ai fait confiance et j'y ai joué moi-même, avec succès.

      Donc définitivement, nous publierons quelques infos pratiques. Si tu veux faire court, BiCycle est ICCARRE en remplaçant TRI par Bi-DTG. Le même «protocole».

      Donc, notre guide pratique 4/7, peut te donner un aperçu:
      https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/guide-pratique-safe-47.html

      HAND: oui, de façon inattendue, cela m'a peu à peu touché, après quelques années de traitement. Je ne vais pas entrer dans les détails, mais cela peut ruiner la carrière professionnelle et la vie de quelqu'un.
      cela m'avait conduit à une situation désespérée, mais que l'allégement au 4/7 y a mis fin, et maintenant, après quelques années au x / 7, c'est presque complètement résolu.
      Si mon expérience peut être utile, ce serait: oui, cela peut arriver! Et c'est très précisément la très bonne raison de commencer la descente x / 7 AVANT que cela se produise car la récupération est lente.
      En d'autres termes, si vous aimez votre régime 7/7 actuel, passez-le à x / 7, afin que vous puissiez rester sur ce favori beaucoup plus longtemps!

      Curieusement, bien que ce ne soit pas étrange, les médecins observent HAND chez leurs patients (sous traitement), personne n'ose remettre en question le traitement pharmaceutique lui-même. Letendre a démontré que la pénétration du SNC est nécessaire. C'était avant DTG. Les données DTG montrent une bonne pénétration.
      Letendre a également montré que l'utilisation de «meilleurs» médicaments pénétrants corrigerait une situation HAND. Mais le problème est que les molécules «meilleures» pénétrantes sont également ... pénétrantes. Et vous pouvez le ressentir.

      Il y a un carrefour ici: lorsque les choses se portent bien, vous pouvez «sécuriser» en augmentant le contenu pharmaceutique. Mais aussi, quand la chose fonctionne bien, pourquoi ne pas diminuer, par contre, la charge pharmaceutique.

      Si vous allez chez plusieurs médecins et que le choix est pondéré par le nombre de «secondes» opinions, cela basculera toujours vers plus de médicaments.

      Des médecins comme Katlama, Lanzafame ou Leibowitch sont très peu nombreux. Mais ils sont très expérimentés aussi ...

      HAND, dans la mesure où je pourrais témoigner, pour moi, était manifestement induit par la surmedication, et il fallut beaucoup de temps pour résoudre!

      Inflamation: cet argument potentiel anti-allègement a été étudié à fond dans ICCARRE, BREATHER, ANRS-4D.

      pour ICCARRE voir:
      http://www.valas.fr/IMG/pdf/faseb_j_juin_2015.pdf

      pour Breather (article et entretien, plus facile à comprendre) voir:
      https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/essai-clinique-57-breather.html

      pour ANRS-4D, voir:
      https://www.youtube.com/watch?v=7RQgyObm0qQ
      et MOPEB0321, page 83 dans:
      http://www.ias2017.org/Portals/1/Files/IAS2017_LO.compressed.pdf?ver=2017-07-27-211231-197

      (c'était en juillet, j'en parlerai bientôt)

      Supprimer
    2. Dans tous les 3 cas, il est démontré que les marqueurs ne se sont pas aggravés, et pour certains d'entre eux, ils se sont améliorés.

      L'idée selon laquelle la réduction x / 7 pourrait conduire à une activité en coulisses a donc été récusée plusieurs fois. En outre, la voie inverse, c'est-à-dire l'intensification avec l'ajout d'une 4ème ou 5ème molécule à un schéma en succès, n'a montré aucun avantage. Zéro.

      Il est très intéressant de signaler ces arguments anti-x / 7 par les médecins: cela nous aide à mettre en lumière les études qui clarifient / démontrent la fausseté de ces arguments.
      Typiquement, les médecins américains y vont fort sur la surmédication et ont une expérience NULLE en Mono-DTG ou x / 7.

      Si vous souhaitez parler à un médecin avec expertise, pourquoi ne pas essayer le Dr Lanzafame qui a 20 patients naïfs, sous Mono-DTG, ce qui est tellement de fois plus que tout autre.

      Une chose que vous trouverez pratique avec les stratégies x / 7 (y compris x / 7 avec DTG / x ou Mono-DTG) est que vous pouvez toujours revenir à 7/7 si vous vous sentez mal à l'aise: vous êtes le pilote!


      Certains patients sous Mono-DTG ou DTG / x et à 4/7 n'osent plus descendre car ils sont sexuellement actifs et n'utilisent pas de préservatif.
      Chez les 88 patients de Leibowitch, tous au 2/7 ou 1/7, il n'y a jamais eu de contamination du partenaire séronégatif et de 11 bébés en bonne santé.

      Il y a très peu de différence entre le 1/7 soutenu (ou 1/15 ...) et la remission complète Visconty. Si vous étiez en pleine rémission, reviendrez-vous à la thérapie complète, 7/7, sous prétexte que cela pourrait empêcher l'activité cachée? Recommanderiez-vous Timothy Brown de prendre des médicaments, 'juste au cas où'?

      Veuillez bien vouloir garder à l'esprit que vous avez le profil idéal pour passer à 1/7 (peut-être plus loin) qui serait si proche d'une rémission que vous ne remarquerez plus l'infection.

      Continuez à travailler dessus, continuez à nous écrire et enregistrez-vous parmi notre «cohorte» de plus de 100 patients en rémission entretenue, lorsque vous en serez au 4/7!

      ce blog n'est pas un conseil médical

      Supprimer
  9. Bizone19/9/17

    Merci Charles Édouard encore pour ce puits de savoir sur ton blog. Je reviens vers toi (je t'ai envoyé un message sur le blog en mai juin).
    Je suis suivi au 190, dépisté en septembre 2016, traitement depuis octobre 2016, 3 CV indetectables, CD4 qui remontent bien.
    Les médecins du 190 étaient absolument contre tout allègement, risque de résistances, bla, bla... C'est dangereux... Leibowitch est un charlatan et j'en passe...
    J'ai pris rendez vous chez le Dr Landmann, dans le 10e à Paris, il me conseille pas d'allégement avant 2 ans de traitement, me parle de quelque résistance, je vais être à 1 an de traitement fin octobre avec 3 CV INDETECTABLE.
    Je ne sais plus quoi trop penser. Qu'en penses-tu ? Attendre encore 1 an le fait d alléger un peu me fera du bien au moral, mais ce facteur n a pas l'air de convaincre les médecins, hâte d'avoir ton retour, merci d'être là, ce blog est génial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ce blog n'est pas un conseil médical
      L'allègement en cycle court, s'il est bien entrepris, c'est ZERO échec. Entre Garches et ANRS-4D, cela fait 200 patients, sans compter les autres (Breather, etc...)
      Le rapport Morlat liste le cycle court dans ses recommandations. La recommandation est "[...] dans des conditions similaires à celles des études réalisées, une stratégie de prise discontinue, 4 ou 5 jours sur 7 peut être envisagée".
      On ne peut plus clair.
      La première chose à regarder est donc les conditions des essais. Les conditions d'inclusions sont des conditions définies à priori, à l'inclusion. S'il y a des échecs, on les analyse en vue de faire d'élaborer des conditions à posteriori, à la conclusion.
      Comme dans ANRS-4D, il y a eu ZERO échec intrinsèque, tout comme dans ICCARRE-2, on ne peut moduler ces conditions à priori; il faut les connaitre. Elles sont ici:
      http://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/essai-clinique-anrs-4d.html#I

      Regardes- les bien, en détails, et fait un pointage honnête. Tu arrives à 1 an de traitement, certes, et il faudra peut-être patienter un peu avant d'atteindre 1 an d'indétectabilité. Regardes bien la date sur le premier résultat d'analyse à être <50.

      Outre ces conditions sur l'indétectabilité, tu peux lire avec soin le Guide Pratique:
      http://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/guide-pratique-safe-47.html

      Et s'il y a quelque chose qui n'est pas clair n'hésite pas à poser tes questions.

      Leibowitch n'est pas un charlatan... L'ANRS a gaspillé 600.000 Euros et 7 ans de temps à prouver le contraire et la preuve est incontestable: il n'avait pas raconté de carabistouilles. Voir:
      http://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/essai-clinique-anrs-4d.html

      Et il en va de même pour la rémission relative (le 1/7...)

      Donc cet argument est sans fondement aucun.

      Le mieux est sans doute de prendre Rdv avec lui, il est sur Paris, en suivant les instructions qui sont ici:
      http://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/medecins-allegeurs.html

      (R. Cross, qui dirige l'association a bon caractère...)

      Tu pourrais ainsi avoir un avis circonstancié et l'ordonnance pour les CV rapprochées. Une fois que tu as cela en main, on pourra réfléchir à la suite à donner.

      ce blog n'est pas un conseil médical

      Supprimer