Rechercher dans ce blog et pages liées

2016/11/05

Temps au rebond

Temps au rebond: je te vois enfin!


Un activiste, ignorant ICCARRE, semble découvrir la lune:

Heureux sont nos lecteurs: ici, on regarde aussi comment bénéficier, en pratique, de ce que les faits nous montrent.
Richard Jefferys semble ignorer tout du cycle court et des années de rémission pharmaceutique.
C'est d'autant plus risible que le bon Siliciano a récemment reconnu s'être planté sur le contenu du réservoir, très peu capable d'initier une réactivation rapide.


Le temps nécessaire au rebond est la clef de voûte d'ICCARRE 1/7. Nous avons commencé à aborder le sujet ici, et montrons sa mise en oeuvre pratique là.

Visualiser le retard au rebond


La méthode ADN n'apporte rien. Nous y consacrerons tout de même un billet, rien que pour avoir le plaisir de descendre en flamme les critères-Rouzioux, qui causèrent tant de tort aux patients.

Mykola Pinkevych dans HIV Reactivation from Latency after Treatment Interruption nous donne une bien meilleure compréhension.

On peut faire l'interruption analytique, c'est facile, un peu fastidieux et cela éclaire beaucoup.
Inutile! dit J. Leibowitch: puisqu'on sait faire le 1/7, à quoi bon faire l'interruption analytique!

Il n'a pas tord... Si on a autre chose à faire, il suffit aussi de regarder les résultats obtenus par la recherche scientifique. Il existe quelques essais, dument documentés, avec une bonne centaine de patients:

Auteur  Date TitreLien
R. Davey / A. Faucy 1999 HIV and T-Cell dynamics afterlire...
Marek Fischer 2003 HIV RNA in plasma rebounds within dayslire...
Mark T. Bloc 2006 The Role of Hydroxyurea ...lire...
Rothenberger 2012 Abstract_Brief_Interruption lire...
Rasmussen 2014 Panobinostat_latentviruslire...
Kroon & Ananworanich 2016 160717 Ananworanich Abstract 10535lire...


Le délai du rebond: 21 j. en moyenne!


Pour trouver les temps au rebond, il faut parfois aller chercher dans les études d'éradication, puisque, à la fin, on fait une Interruption Analytique (la seule méthode qui soit valable), et, on regarde les contrôles, les patients qui servaient de témoins. Et, comme, l'intervention s'avère inutile, pourquoi ne pas considérer aussi les déçus de la réduction de réservoir! voir présentation Ananworanich.


Suivez le baratin pathétique du Pr. Rouzioux-des-Critères, elle n'en parle pas. De 2 choses l'une: elle ne connaît pas et c'est de l'incompétence, ou, elle connaît, mais préfère vous tromper.

Le discret sponsor, lui, ça lui va... Et vous ?

Les commentaires


anonyme 20 Nov. 2016


Charles-Edouard 20 Nov. 2016



2 commentaires:

  1. Anonyme20/11/16

    Bonjour,

    Mon nom est Joey et je ne sais pas vraiment comment contacter l'auteur de ce blog, alors je vais essayer ici :)

    Je suis séropositif depuis 3 ans, probablement. Je suis naïf de tout traitement. Mon dernier comptage de CD4 était de 380, VL 280 000. Je me sens généralement mal depuis presque une année. Je ne sais pas si c'est pour le VIH, mais j'ai beaucoup de symptômes. Par exemple: transpiration quotidienne, démangeaisons sur tout le corps, poitrine serrée, toux sèche occasionnelle, problèmes de vision, problèmes digestifs, perte de poids ...

    Je songe à prendre des ARV. Diriez-vous que je suis un bon candidat pour la monothérapie Tivicay? Mon doc est bien sûr contre cela (je suis en Europe de l'Est). Il le recommande juste avec Edurant. Pensez-vous qu'il serait préférable de commencer la thérapie double (Tivicay + Edurant) et ensuite rester sur Tivicay? Ou pourrais-je bénéficier juste de Tivicay? Je n'ai pas fait de test génétique.

    Merci beaucoup d'avance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut,

      Des essais sur la monothérapie de Tivicay, ou la bitherapie avec Tivicay, sont prometteurs. Ils ont été réalisés avec des patients dont la CV était inférieure à 100.000; Donc le vôtre est un peu élevé par rapport aux essais publiés.

      Il est un peu plus élevé que la limite généralement recommandée pour Edurant + truvada (alias Eviplera ou Complera).

      Cela est relativement peu important puisque votre traitement initial n'a pas à être votre traitement d'entretien.

      Par conséquent, vous pouvez commencer sur quelque chose tant que vous pouvez progressivement aller de l'avant vers un régime d'entretien qui convient à votre style de vie.

      Si le 7/7 vous convient voici un exemple:
      - commencer par Triumeq (DTG / ABC / 3TC) pendant 6 mois
      - laisser tomber l'ABC, donc Tivicay + Lamivudine (DTG / 3TC): cette bithérapie est considérée comme très sûre (pendant 6 mois ou plus)
      - peut-être abandonner le 3TC pour une monothérapie Tivicay: les résultats des essais sont satisfaisants mais il y a eu quelques échecs, donc des VL fréquentes devraient être disponibles pour éviter l'échappement et la résistance

      Si vous préférez un schéma 1/7
      - commencer avec Atripla (EFV / TDF / F-3TC) pendant 6 mois (peut-être un peu difficile au début)
      - passer à Eviplera (RPV / TDF / F-3TC), 7/7 pendant 6 mois
      - passer à cycle court 4/7 (sauter vendredi, samedi, dimanche) pendant 1 an
      - passer à 3/7 avec une surveillance CV fréquente au début

      Ce sont des exemples.

      Si vous voulez des alternatives et / ou discuter avec des médecins qui ont de l'expertise dans les stratégies de maintenance s'il vous plaît voir notre page:
      https://charles-edouard-ma-liberte.blogspot.fr/p/medecins-allegeurs.html

      Dr Lanzafame n'est peut-être pas trop loin de vous et maîtrise ces Monothérapies de Tivicay

      N'hésitez pas à poster des commentaires si vous avez besoin d'aide supplémentaire

      Supprimer