Rechercher dans ce blog et pages liées

2017/02/25

Les dix petits nègres

Les dix petits nègres

Par référence, sans malice aucune, à Agatha Christie, patronne des esprits déducteurs


Alerte Info, le 24/02: Bientôt les résultats de DOMONO, ici même exclusif !...

Ce blog est consacré à la prise hebdomadaire, notre choix, et, son titre! Beaucoup la récusent, par ignorance; d'autres n'y sont pas éligibles: La Monothérapie de Tivicay ® est une alternative moins bien. On s'y intéresse, malgré nous, pour que l'allègement soit ouvert à tous.

Trop facile de jeter la monothérapie avec l'eau du bain. Ah!...J'aimerais être rémunéré à faire la claque sitôt qu'un des vendus enfonce l'allègement. Ah!... Ce serait facile! Présentation alarmiste de DOMONO et hop on jette la mono de Tivicay ® au cachot...Pff... Trop naïf!

Qu'on ne s'y trompe pas: il y aura toujours, dorénavant, des patients ou praticiens pour faire la Monothérapie de Tivicay®. Toujours. Dans l'optique ICCARRIEnne qui est la nôtre, ils ont tort! Parce qu'ICCARRE (1/7), c'est mieux.

Mais ne intéresser ni à l'un ni à l'autre, c'est encore plus con! Que de fois ai-je eu envie de gaver, à coup de Trithérapie, la tronche des vendus qui font la claque!

Mieux vaut essayer de comprendre comment il faut s'y prendre...

Comme dans "les dix petits nègres", il y a méthode, algorithme et... des dégâts.

Le Talon d'Achille n'est pas une lubie!


Le talon d'Achille? C'est dans ce billet... Le Pr Katlama ouvre une hypothèse à la critique et au grand public; alors on me dit que je délire... Foutaise!

Le Dr Celia Oldenbuttelle décrit dans Antiviral Therapy, le premier échec non-Talon d'Achille. Elle prend bien soin d'y préciser:

Si le Dr Celia Oldenbuttel prend le soin d'apporter, avec moult précisions, un contre-exemple, c'est qu'elle accorde du crédit à l'hypothèse de Katlama.

Le Dr José Blanco, dans sa présentation à CROI 2017, va faire de même (voir ci-dessous). Donc la théorie de Katlama, probablement nécessaire, sans doute pas suffisante, est prise au sérieux à Paris, Barcelone et Munich. Ce n'est pas une lubie de Charles-Edouard. Essayez donc d'invalider l'hypothèse! On va rire.

Barcelone, Montréal et Munich


Récompensons l’abnégation des volontaires précurseurs! Comment? En tirant bénéfice de leur expérience... Pour Oldenbuttel, c'est viable pour des patients choisis, triés. Le Dr Blanco regroupe Barcelone, Montréal et Munich: 122 monothérapies. Regardons l'effet d'un algorithme de tri sur le succès réel.
MINIDOLU vih HIV Dolutegravir Tivicay MonoDolu DOMONO CROI 2017 jose blanco

Et maintenant, on va faire tomber les petits bouchons sur le muret, un à un, jusqu'au dernier!

Première règle algorithmique: exclure les "Talon d'Achille" (= Cheval de Troie): Ils n'y ont pas droit (peut-être à tort, mais bon...).

Bing! Bing! Bing! Bing! Bing! Bing! On en fait sauter SIX! 6 nous disent comment éviter leur mésaventure. Plus de la moitié!

Deuxième règle algorithmique, impérieuse pour l'allègement: NIET aux oublieux. Ils donnent autant de munitions à l'ennemi, gavé de consulting. En s’échappant du surdosage, ils y plongent autrui!

DEUX de moins ! 50 % et 88% d'observance (sur-évaluée, voyons...) est inacceptable!

Troisième règle algorithmique: on exclut de l'analyse les patients dont la CV est détectable à l'inclusion! Faut-il les exclure de la stratégie? Ça, c'est une autre question; les exclure de l'analyse: oui... (comme pour ANRS-4D ou tout essai formel).

Reste alors 3 échecs, sur plus d'une large centaine. Et on n'a pas de dosage d'observance. Or, avant dépouillement des dosages, on avait aussi 3 % d'échec dans ANRS-4D.

L'un d'eux persévère, avec courage (peut être savait-t-il à quoi s'en tenir) et re-supprime (<37) toujours en monothérapie. Pas de dosage, rien ... Un échec? Pas pour lui: il est content, content, content. Est-il le seul? Non, deux autres patients prennent le même chemin tout en restant sous mono de Tivicay ®! Et les contempteurs rémunérés obligés ont l'air bien con!

MINIDOLU vih HIV Dolutegravir Tivicay MonoDolu DOMONO CROI 2017 jose blanco

Alors, c'est vrai, il en reste 2... Soit 1, 2 ou 3 %. Avec des virémies riquiqui que l'on rattrape avec la première TRI un peu forte sous la main, quitte à revenir à quelque chose de plus léger, et, envisager le 4/7, qui, à nos yeux, était une meilleure stratégie. Espérons qu'ils l'auront compris!

Non! La mono de Tivicay ® n'est pas la perdante dans l'affaire!


La perdante, c'est la pauv' patiente qui, en maintenance, reste accrochée, mordicus, à sa TRI de cheval, aussi inutile que dangereuse. Et dans les sièges sociaux, on savoure le cigare...

En effet, le groupe de contrôle (bi et trithérapies; étude en cours), c'est 6-7 % d'échec !

En conclusion, la monothérapie de Tivicay®, en maintenance, avec sélection prudente des patients, est, comme le dit le Dr Oldenbuttelle, une stratégie sure et efficace de désescalade, chez des patients indétectables, choisis...

Gardons cela en tête, car DOMONO va être une autre paire de manches!

Rappel: 95 % des patients sont en sur-médication inutile et dangereuse...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire