Rechercher dans ce blog et pages liées

2018/04/21

Choke and Mute #1



Choke and Mute: Remission ICCARRienne

Par Charles-Edouard!

Condensé du vu sur le blog du Dr Christian Lehmann:


Bien dit! Dès 2002, le Dr M. Girard avait prédit l'obligation vaccinale étendue... Aujourd'hui tout se met en place pour l'obligation de surmédication...

CHOKE-and-MUTE: nouvelle approche de la rémission


Le CHOKE-and-MUTE est une nouvelle approche de la rémission, déjà cliniquement éprouvée. On travaille à sa modélisation expérimentale...

Sommaire:
- Équation de L’Eclipse
- Nouvelle Équation avec distribution épigénétique
- Modélisation stochastique et mécanisme du Choke-and-Mute
- Comparaison entre stratégies de rémission (cure)
- Pourquoi une théorie est nécessaire
- Pourquoi un travail de recherche fondamental est nécessaire


L’Eclipse: tant de fois observée


Chez la patiente supprimée et stable, la reprise de l’activité virale est différée. Le rebond est nul au départ, puis s’enclenche, enfin explose jusqu’à retrouver des niveaux similaires au Zénith hors traitement. L’image d’une éclipse totale du Soleil par la Lune est pertinente, à ceci près que la phase non linéaire de l’explosion virale est exponentielle (limitée)

Dans la stratégie Choke-and-Mute (ICCARRE), on maintient l’infra détectabilité : seules les 2 premières phases nous intéressent (ligne rouge ci-dessus)

Équation de L’Eclipse


Pour rendre compte des 2 phases (persistance pharmaceutique et décollage), on formalise une équation à 2 composantes. Nous l'avions décrite ici et exposé sa forme simplifiée:

Équation de L’Eclipse et pharmacocinétique


ICCARRE eclipse equation vih cure allègement
Elle rend bien compte de phénomène connus. En premier lieu, la pharmacocinétique… On annonce l'arrivée de N/NRTI à longue durée de vie: Elsufavirine, déjà approuvée en Russie et un autre par Merck: MK-8591 (EFdA) (pour comparer aux autres nouveautés). Les fabricants vont, de toutes façons, se pencher sur la prise hebdomadaire et contrer l'arrivée des injectables. Nous savons, dès aujourd'hui, faire la prise hebdomadaire. Demain, il y aura multitude d'options commerciales

Équation de L’Eclipse et contrôleurs d’Elite


ICCARRE eclipse equation vih cure allègement

L’équation rend aussi bien compte des contrôleurs et contrôleurs d’Elite, chez qui l'éclipse est infinie ou très longue...


Équation de L’Eclipse et provirus non-compétents


ICCARRE eclipse equation vih cure allègement junk DNA
L'Équation de L’Eclipse rend bien compte de l’intégration de provirus non-ou-peu-compétents (en particulier de unspliced vs multipliced RNA, ce qui pourrait rendre compte du succès particulier attribué à la Névirapine)

C'est un peu analogue (mais pas tout à fait) à la proposition Wainberg, de remplacer le virus par un mutant R263K, beaucoup moins disponible.

Équation de L’Eclipse et patient de Berlin


ICCARRE eclipse equation vih cure allègement patient Berlin
Quand la susceptibilité est nulle, l’éclipse devient infinie: c'est le cas dans la guérison du patient de Berlin; c'est la stratégie des inhibiteurs de CCR5. Probablement une des pistes sérieuses pour la rémission statique (sans maintenance épisodique)

Équation de L’Eclipse et contrôle prolongé


ICCARRE eclipse equation vih cure allègement viscontis
Le contrôle prolongé existe, il est documenté chez à 2-3 % de patients longuement traités. Si on part à leur recherche, on les trouve... Si, si... on un reviendra un jour... C'est aussi possible chez des (des, et non pas les) patients à très faibles réservoir. Par exemple le patient de Toronto, dit aussi patient de CHUN et les rares Viscontis. Le même CHUN qui, à contrario, a montré qu'un réservoir très faible ne suffisait pas à permettre une trêve suffisante. Ce terme est probablement conditionné à autre chose... Mais quoi ?

Nouvelle Équation avec distribution épigénétique


L’Équation de base est très utile. Pour rendre compte d’ICCARRE ou de l’attrition du réservoir par incorporation de mutants R263K, dû à DTG (manip de laboratoire Mesplède), il faut la faire vivre.

Il nous faut donc compléter notre équation de base, ce que nous ferons une prochaine fois...


Judiciarisation pour contrer l'obligation de traitement


Notre façon de voir va entrer en collision avec un objectif nouveau de la pègre médico-pharmaceutique: l'obligation de traitement.

- au chapitre Morlat-vous-trompe, vous pouvez ajouter une erreur documentée, d'un facteur 4 (au moins!) sur la concentration-seuil de Névirapine. On y reviendra...

Dans l'actualité


- la dépression pharmaco-induite est une lésion au cerveau, pas une simple humeur passagère. HAND aussi: Aberrant occipital dynamics differentiate HIV-infected patients with and without cognitive impairment

- le Dr Asperger était eugéniste... Bon... Qui ne l'était pas alors? Vous allez voir comment l'hystérie du traiter-tous va briser et emporter le code Nuremberg...

- commentaire surprenant d'A. Faucy sur l'utilité d'un vaccin à efficacité faible. Ce mec est un Kador, nous dit-on: il a effectivement lancé, puis enterré, le cycle court... Vaccin peu efficace = création/fixation de nouveaux mutants!! Bravo!!!

Le génie français


C'est l'année Debussy... Je vous propose donc une pause-César-Franck, avec Lugansky (Prelude, Fugue & variation), les puristes seront touchés par E. Power Biggs à l'orgue. Il y a tant d'adaptations. Celle-ci, au saxo, est touchante...

Profitez aussi de S. Rodriguez (Rachmaninoff) avant que cela ne disparaisse... Merci à

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!

2018/04/15

ICCARRE à Moscou




ICCARRE à Moscou

Par Charles-Edouard!


ICCARRE-Le-Grand chez les Tsars


Après le succès qu'aura été la présence, remarquée (puisque ignorée par la pègre médico-pharmaceutique), du 4/7 à IAS-2017, ICCARRE est annoncé à VI International Eastern Europe and Central Asia AIDS Conference 2018, à Moscou.
Ça sonne un peu comme Tintin au pays des Soviets... Vous n'y serez pas, moi non plus... Voici donc en avant-première exclusive (la maison ne recule devant aucun sacrifice...) les cas patients qu'il est prévu de présenter. Il y en a une dizaine... Donc je vous en mets 3, et, mettrai les autres au fil de l'eau.

Patient #1: en 1/7 depuis 2009


8 années de traitement pour 1 seule de toxicité! Voilà le travail... Il s'agit ici d'un cas patient, sourcé par J. Leibowitch, donc dûment enregistré au service du Pr Péronne, à Garches. Qu'on ne vienne pas nous dire (ou insinuer) que cela n'existe pas!
Comme lu sur le graphique, la patiente a fait 2 interruptions de traitement (vacances thérapeutiques) avant de maintenir, de façon continue et ininterrompue, sa CV indétectable. On illustre ici l'avantage net à ICCARRE, qui permet à la fois le bénéfice thérapeutique et une réduction de la toxicité.

Patient #2: en 2/7 depuis 2011


7 années de traitement pour 1 seule de toxicité! Un ICCARRE-le-Grand pas trop poussé, pépère, en 2/7. 15 années de traitement bienveillant. Ah! Que je suis envieux!
Pas de mystères, aujourd'hui comme hier, il faut courir tout Paris pour trouver un médecin qui tienne la route... Quand je compare à mon propre toubib, c'est à des années-lumière. Et mon toubib n'est pas une lumière!, Il est gentil, mais sur ce coup là, il est à la masse. D'ailleurs, je ne l'écoute plus que d'une oreille distraite...

Sous ICCARRE (#3): 2 naissances au naturel


Bon... Il y a des gens dans la vie qui pensent que tout s’arrête pour eux... Les vétérans savaient patienter un peu avant d'entrer dans le traitement. Les recommandations Yéni ou Morlat ? Rien à battre! Oh la la! Que toute cette surmédication est détestable...

Et ce mépris hautain!

Quel beau démenti infligé aux crétins stipendiés... Brrr... Rien que de penser que ces gens-là voudraient nous interdire, nous les honnis, de nous reproduire.
Hi, Hi, Hi, on y arrive avec le kiki!

10 cas patients pour ICCARRE 1/7


Ça fait beaucoup! Ça vous fait une belle présentation, convaincante... Nous les explorerons 1 à 1, sinon on va avoir une indigestion. Les russes, familiers du 'fake news' à l'américaine, vont apprécier!

Dans l'actualité


La question de la super mutation (dite 3'PPT) in vivo occupe les esprits. Elle n'a été détectée que chez 1 patient, dans DOMONO, pour une remontée à ...798... Bof... Super mutation?... Les auteurs indiquent aussi: [des] Provirus préexistants contenant un seul INSTI-RAM est le mécanisme de l'échec. Ce qui est bien concordant avec la mise en garde dite du Talon d'Achille.

- Morlat était tout à fait à coté de la plaque concernant la dose 'seuil' pour NVP; ce fut mis en évidence par l'essai VERxVE qu'on trouve ici: Surdosage de 4 à 8 fois! Faites-leur confiance, nous disent-ils... On y reviendra!

- Un nouvel article sans grand intérêt: Dolutegravir resistance mutations

Le génie français


Francis Blanche nous fait le coup de placement de produit à la télé. Époque révolue ? Ben voyons!... Avec la monétisation (You Tube), les activistes en robe de chambre en profitent pour nous balancer du médoc à tout va!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?

2018/04/08

2 blogs - 1 site



2 blogs et 1 site interessants

Par Charles-Edouard!

Un fil de pensée ténu


L'information, vitale, de l'allègement vous parvient: vous allez chercher l'information. Vous en trouverez la pseudo-information (le déni total) ou une quasi-information, restrictive à l'envie, déformée et pas moins trompeuse, et de rares sources fiables.

Le rapport Morlat, sous l'égide de l'ANRS, recommande ICCARRE, sans expliquer comment faire... Il retarde sur la Mono-DTG, qui marche très bien si on sait s'y prendre et prend bien soin de ne pas citer la littérature scientifique ICCARRIENNE: ça vous situe le niveau! Le (seul?) intérêt de la recommandation Morlat est qu'elle vous assure que l'allègement, en particulier ICCARRE, ce n'est pas un truc de gogos...

C'est propice au mode autonome: génial! Allez donc faire cela avec des injectables, hein? Là vous êtes libres et vous réglez votre pratique comme le font les diabétiques: intervention et contrôle. Eux, font le contrôle d'abord, sur goutte de sang, puis ajustent la prise. Dans le cycle court, c'est l'inverse, on avance pas à pas et on assure avec des CV rapprochées.

Bel exemple d'auto-posologie, librement gérée par la patiente, tout à fait légitime.

La littérature scientifique


Malheureusement éparse: 1 publication tous les 3 ans, dans des journaux différents, en anglais, et, parfois, payants! Pour ma part, quand mon toubib a mentionné le nom de Leibowitch, pour se reprendre aussitôt et préciser qu'il est en retraite, je me suis trouvé bien coincé. J'ai donc tiré la pelote, par moi même, fil à fil, et constitué une banque d'information, que je partage volontiers.

On trouve, ici même, les articles scientifiques, traduits, illustrés et enrichis de Guides Pratiques. Je souhaite aussi rendre hommage aux précurseurs.

Les allégeurs ont témoigné et offrent un site


La centaine de patients à 2/7 (ou 1/7) sont regroupés en une association... Ils font une petite fête le 1 décembre, et voilà... Ils ont fait des témoignages, un livre, des apparitions TV, une page Facebook. Que peuvent-ils faire de plus ???

Richard Cross fait un travail d'enfer: peut-on demander plus? Ils ont maintenant un site: Allez-y!

Le blog de Patrick Valas


Au moment où j'allais mal, il m'a sauvé! C'était, à l'époque, la seule ressource aisément disponible, la seule! Ça tient sur une page, et il y a (presque) tout. Vous pouvez lire des centaines de pages et de ressources internet, toutes porte-voix de la pègre médico-pharmaceutique, et, dans l'immensité de bêtise, le Web, il n'y avait qu'une seule source lumineuse, capable d'éclairer votre univers sous un angle salvateur: le blog de Patrick Valas.

A ce moment là, c'était la seule fenêtre ouverte sur l'immense travail de Leibowitch (essai cliniques, publications, brevet, vidéos, radio, etc.). Ce n'était donc pas du 'fake news': (presque) tout y est référencé, pèle-mèle. Je l'ai lu, relu, re-relu, re-re-re-lu: mon écran est incrusté de la page tant consultée.

La présentation est un peu celle des précurseurs: il faut fouiller. C'est une caverne d'Ali-baba et quelle richesse! Aujourd'hui, ANRS-4D a démontré le ZéRo échec intrinsèque. Le petit ruisseau, les cliniques et les autonomes, grossit, et se noie dans un fleuve, mainstream. Nous partîmes (cinq) cents ; mais par un prompt (??) renfort, nous nous vîmes (trois) mille en arrivant au port

Le blog (fermé) de Jon D Barnett


Perspective très différente, réflexion et témoignage personnel d'un activiste communautaire, de terrain, dans une grosse ville, un peu provinciale: Kansas City. Cet environnement et ce témoignage détonnent complétement, il fréquente de vrais gens, dans la durée (ce n'est pas New York!), un peu livrés à eux mêmes (pensez au Dallas buyer's club). La réflexion académique en moins, le bon sens paysan en plus...Son blog a été fermé...

D'abord il observe que les ARVs, en particulier les NRTI, omniprésents, sont d'une toxicité tue. Tous ... Il arrête le traitement, et, oh surprise!, la maladie tant redoutée n'arrive pas. Ses CD4 descendent, mais qu'importe: pas de problèmes de santé. Bah oui... Comment voulez vous attraper une tuberculose à Kansas City ? ou une salmonellose chez ces obsédés du désinfectant et de la surcuisson. Kansas City n'est pas Tambacounda (Sénégal): donc il ne lui arrive rien. Évidemment! Le blaireau de base croit volontiers au sur-risque, bien réel en Afrique tuberculeuse, pas à Landerneau. Jon remet alors tout en cause, en particulier l'hystérie CD4-iste. Il dénonce les 'forums' tenus par des stipendiés de Big Pharma. Fréquente, un temps, les négationnistes (relire: Contestation de la responsabilité du VIH dans le sida: Wikipédia), avant de s'en éloigner.

La page intéressante, indisponible, est celle où il discute de son traitement, repris après des années de vacances: pas de NRTI, une monothérapie d'IP (qui marchotte plus ou moins), sa mono-DTG, qui marche (le 5/7 sous Mono-DTG, entrepris trop tôt, est abandonné) et une critique virulente de ces 'recommandations' (guidelines), abusives, écrites à la plume tenue par les Labo. Son canal youtube, résiste, sans doute pas pour longtemps.

Dans l'actualité


- Cet article a fait le buzz; la partie intéressante (David Gerrold) est celle sur les robots...

- Comment la vaccination contre la variole pourrait encore sauver des vies

- Pas de nouvelles? Bonne nouvelle! On n'entend pas parler de Quatuor! Déjà 4 mois qu'ils sont dans l'allègement 4/7, et, ça continue! Sans anicroche! Personne n'en parle ?? Nous si!

Le génie français (version oxymore...)


La monothérapie de Kaletra passe à la trappe: La monothérapie Lopinavir/r ne peut pas être considérée comme non inférieure à EFV/FTC/TDF... Belle double-négation! Mais que diable l'ANRS allait donc faire dans cette galère ? Amuser la galerie ? A vous de juger... Et n'oubliez pas de juger! Car ce fiasco aura couté votre argent et vos perspectives, réelles, prouvées, de rémission ICCARRIENNE.

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?





2018/04/01

Shock-and-Kill



Shock-and-Kill

Par Charles-Edouard!


Sur médication inutile et délétère... Délétère ou pas, une surmédication inutile est ... inutile! Dans Genvoya® on retrouve un inhibiteur puissant du métabolisme: le Cobicistat. Virologiquement inactif, il n'est pas anodin.

Le grand sujet du moment est une remise en cause du dogme de l'intégration du provirus, suite à la découverte de virus répliquants mais non intégrés (E. Thierry, ..., Delelis)
C'est vraiment LE sujet du moment, donc poursuivons notre entrée en matière: c'est passionnant!


Le Shock-and-Kill, c'est quoi ?


La Vidéo ci-contre décrit le Shock-and-Kill (réveiller et tuer): c'est un peu simpliste et la visualisation, parfois faussée. Partons quand même de cette approche: l'ADN proviral est intégré dans le génome de CD4 'mémoire': il entre en latence. John Le Carré aurait parlé de cellule dormante.

Là où le bât blesse, c'est qu'on ne vous explique jamais la dormance, ni le mécanisme envisagé pour l'en faire sortir: une manip de tube à essai, avec molécule hyper dangereuse! En pratique, en essai clinique, les échecs se suivent et se ressemblent trop.

La patiente, crédule, se laisse berner: on amuse la galerie. Et on en profite pour laisser entendre qu'un traiter-tôt serait favorable à un réservoir bas, ce qui serait favorable à un Shock-and-Kill éventuel... Cette fable allant dans le sens du traiter-tôt, donc du traiter-plus, donc du consommer-plus, trouve de bonnes âmes, stipendiées, pour répéter à l'envie ce demain-on-rase-gratis, donc, vite, entrez dans le traitement, illico-presto, sans oublier de passer à la caisse.

Un ADN bien dissimulé


L'imagerie populaire s'imagine un morceau d'ADN dans une double hélice, prête à l'emploi, à la transcription et à l'expression: un diable dans une boite, mais sans la boite... Il suffit d'observer sur l'image d’Épinal ci-dessus, l'ADN est bien déplié...

Dans notre billet précédent, nous avions vu, qu'en fait, le provirus est 'protégé' par une gangue de méthylation, et, de plus, enroulé autour de l'histone. Ce façonnage est modulé par une histone déacétylase. L'idée est donc d'inhiber cette enzyme pour redonner le feu vert à la transcription.

Je mélange un peu méthylation et histone: Qu'importe...On trouvera ici une explication détaillée par Margolis... En pratique on essaie des cocktails et ça ne marche pas...

Acide Valproique (Depakine): molécule autorisée et dangereuse


Médicament contre l’épilepsie, fortement déconseillé aux femmes en âge de procréer, en raison de ses graves effets tératogènes sur l'embryon et le foetus et de troubles neuro-développementaux induits chez le futur enfant et adulte. Découvert fortuitement dans un labo grenoblois, il fut le premier à être efficace contre l'épilepsie, maladie gravissime, sans remède: il a donc été autorisé.

Aller ouvrir la gangue où l'ADN est normalement encapsulé n'est pas anodin. Conséquence la plus visible: bébés anormaux, au faciès distinctif (dit en poire), qu'on aura volontairement cachés. Bébés nés sous Dépakine : l'ampleur du scandale se précise: risque de malformations congénitales dans 40 % des grossesses.

Une stratégie non ciblée, une efficacité marginale


L'ouvre-boite ne cible pas son action sur des boites identifiées par ce qu'il y a à l'intérieur: on ouvre les gangues au hasard, y compris celles qu'il vaudrait mieux laisser telles quelles... On ouvre, on ouvre et on fait s'exprimer des gènes (pas seulement le provirus), au hasard. Alors oui, on observe bien une petite remontée induite, transitoire, de la CV. Bon... Et après ?

Alors on fait des essais, tel le SEARCH 019, déjà discuté ici : toujours aucun effet sur l'Eclipse, imperturbablement inchangée.

Quel avenir pour le Shock-and-Kill ?


Le dernier essai en date est le BCN02-Romi. Le gain pharmacologique n'est que de quelques semaines (et encore... Ce n'est pas sûr), là où la moyenne de l'Eclipse naturelle (patients traités très tôt) est déjà de 3 semaines.

Le seul bénéfice aura été quelques boites (1-2 ?) mises en réserve dans l'armoire à pharmacie. C'est à dire peanuts comparé à ICCARRE 4/7 ou 1/7.

Des essais sur souris ont bien lieu... Les nouveaux concepts essaient de s'affranchir du Valproate.

Il y a bien d'autres propositions avec de généreux financements...

Abivax se laisse tenter. Sauf que d'obtenir une réduction de 131 copies d'ARN proviral (par million de PBMC) n'induit aucun gain sur l'Eclipse (voir ici). Zéro, nichts, nada...

Shock-and-Kill illusoire ou ICCARRE bien éprouvé ?


Ce qui nous intéresse c'est de savoir s'il faut attendre les résultats d'un Shock-and-Kill, bien illusoire, infirmé par 13 ans d'efforts infructueux ou bénéficier dès aujourd'hui d'une stratégie éprouvée, qui aura bénéficié à chaque patient, sans exception.

C'est le sujet du moment et il est temps d'avancer car on ne s'est que bien trop laissé distraire par Siliciano, Margolis et consorts...

Dans l'actualité


- ICCARRE au programme de VI International Eastern Europe and Central Asia AIDS Conference 2018, à Moscou, à la rencontre du besoin et de l'écoute...

- Pour ViiV, Bictegravir (Gilead) copie le DTG, et va en justice; Un arrangement hors tribunaux, comme ce fut le cas dans 3TC vs F-3TC, porterait préjudice aux patients: la vérité resterait inconnue et Gilead pourrait maintenir une molécule (ou un médicament combiné) sous brevet, alors que l'original serait déjà libre. (c'est ainsi que Truvada aura continué à être fort cher, alors que TDF/3TC se négoce à 30 Eu. /par patient et par an!)

Le génie français


Clair de lune (Debussy): Alexandre Tharaud, Yoann Bourgeois - piano & dance sur YouTube. On pourra y voir une allégorie des 3 marches, puis six, avec chutes et rebonds. Dans la sérénité d'une lumière, certes moins flamboyante que le Soleil miraculeux, mais lumière tout de même...

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!

2018/03/17

Provirus et histones



Provirus et histones

Par Charles-Edouard!

Lafeuillade médecin toulon livre sida vih monotherapie dolutegravir tivicay
Le Dr Lafeuillade a écrit: un médecin ne devrait jamais dire ça... et a même un site pour présenter son livre. L'un de nous l'a lu...


Lafeuillade a baptisé Hypodolu la Mono-DTG en 1/7: c'est un allègement. Il l'a proposé (press release); il en parle un peu ici; puis, il n'en a plus parlé... S'est-il planté? Dans ce cas, on aurait aimé savoir... Moi, ce fut une belle gamelle (Mono-DTG 150 mg, 1/7), alors que Mono-DTG, en 7/7 à 50 mg, puis 25 mg puis 12.5 mg et aussi 50 mg en 4/7 avaient bien marché... Des patients échouent, en Mono-DTG, sans mutation dans l'intégrase (cf DOMONO): peut-on avoir un échec majeur avec un Absolutegravir? Ce communiqué et sa présentation à CROI-2018: mutation résistante à DTG sans intégration génomique pourraient nous éclairer! Bon... Je ne m'inquiète pas trop... Les patients ont tous réussi à supprimer... Enfin merci pour ces infos, on y reviendra! D'ici là revoyons nos classiques...

ADN, chromosomes et coussinet (histones)


Le Pr Ph. Even sait vulgariser toute cette affaire: cela apparaitra dans son prochain livre, donc, je la fais courte... L'ADN est ce long fil en double hélice: il mesure 2 mètres, ce qui pour une cellule est beaucoup: à notre échelle cela ferait 20 km. On l'imagine parfaitement enroulé dans les chromosomes, en forme de saucisse. C'est plus compliqué que cela! On trouve une très bonne présentation ici. Cette vidéo explique et aussi celle-ci comment un segment d'ADN, intégré, peut parfaitement ne pas s'exprimer naturellement. Le mot à la mode est l’épigénétique...

Epigenetique vih myers guyon histone methylation nobel
P-H Gouyon l'explique avec simplicité: l'ADN contient la recette de la tarte aux pommes... Mais ce n'est pas la recette qui confectionne la tarte: il faut les ingrédients, le pâtissier, l'occasion de le faire, etc.
Pr. PZ Myers relativise ici le rôle de l’épigénétique et de la génétique...

L'idée reçue, qui fait de l'ADN une fabrique à protéines, a été combattue par le Pr. C. Lewontin (la triple hélice): le message passe enfin... Il suffit de se rappeler que nos cellules cardiaques ont le même ADN que nos cellules adipeuses. Or, elles sont différentes. Toutefois, on a toujours un peu tendance à penser que l'expression se fera inévitablement, et même rapidement. C'est inexact.

L'ADN proviral est le roi de la sieste


Une fois qu'il s'est inscrit dans le génome d'un CD4, le provirus est encapsulé dans une histone (le coussinet), il est même protégé par une chimie appelée méthylation. Cette méthylation est une barrière, pas la seule, à l'expression de l'ADN proviral. Quand le CD4 est activé, excité, cela se fera rapidement. Après plusieurs mois de traitement, tout se calme et on va vers l'état de latence.

Latence


On nous rabâche les oreilles avec ce réservoir à l'état de latence, sans nous dire que du fait et durant la latence, il est, à l'évidence, inutile de traiter. C'est comme mettre du désherbant par dessus la neige: c'est un non-sens total! Pour ricaner, on pourra s'amuser des hystéries de la Pr. Rouzioux-des-critères...

Stratégie Shock-and-Kill


Dans un prochain billet on verra en quoi cette méthylation et enroulement dans les histones sont la cible du Shock-and-Kill, proposé par Siliciano, et mis en oeuvre avec des inhibiteurs de l'histone déacétylase, autorisés mais très dangereux.

Stratégie Choke-and-Mute


La stratégie sous-jacente à ICCARRE est de balancer une bombe puis de laisser sa place au silence. Elle est naturelle, économe, écologique, épigénétique et éprouvée. Elle conduit à une rémission dynamique pour tous. On en verra, plus tard, les mécanismes.

Dans l'actualité


Le titre est alléchant : L’Australie sur le point d’éradiquer le cancer du col de l’utérus. A ce jour, l'incidence des cancers de l'utérus n'a pourtant pas bougé d'un poil! Si cette hystérie conduit à la disparition du HPV, cause de désagrément chez l'Homo Sapiens Sapiens Homo, pourquoi pas ? Il s'agit là bel et bien d'un bénéfice à autrui réel, pour un bénéfice personnel pas démontré.

Le génie français


EECAAC 2018 moscou cure vih discovey russia
- Nul n'est prophète en son pays: ICCARRE sera présenté à la VI International Eastern Europe and Central Asia AIDS Conference 2018, à Moscou, où le besoin est criant: Possibilités d'interruption de thérapie chez les patients ayant une suppression soutenue du VIH.

- En 1913, Apollinaire lit... Apollinaire: Sous le Pont Mirabeau... (France Culture).

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?

2018/03/04

Guérison: 3 propositions



Guérison: 3 propositions dont une marche

Par Charles-Edouard!

Le témoignage de Joëlle

Tu avances, ma chérie, tu avances! Penses aux CV fréquentes, et donne de tes news.

Guérison: 3 propositions


Vers 2003, Robert Siliciano théorisait que le guérison serait impossible. Jusqu'à peu, il n'existait qu'une proposition de rémission, celle de Siliciano, basée sur sa théorie du réservoir: immuable dans son contenu, stable dans sa quantité.

En fait, il y a 3 théories de réduction du réservoir opérationnel, donc, de la guérison fonctionnelle.

A- la théorie Siliciano


Le réservoir est constitué dès la primo-infection, et ne change pas (ou peu) dans son contenu: il contient toujours le virus actif (le plus souvent sauvage). Seule issue, il faut baisser quantitativement le réservoir pour espérer la jouer Visconti, pour quelques patients chroniques chanceux. De fil en aiguille, il élabore une proposition de réduction quantitative du réservoir et se fait financer des essais de laboratoire. La stratégie est vendue aux financeurs et rendue populaire sous le nom shock-and-kill.



B- la théorie Wainberg


Avec Dolutegravir on peut modifier le contenu du réservoir (lire ici) pour y introduire la R263K, laquelle réduit le réservoir jusqu'à sa disparition: Wainberg a fait les essais en labo (lire ici) et proposé un cycle d’atténuation progressive du réservoir (lire ici) : sa proposition de cycle n'est pas consistante avec sa théorie, toutefois, il est possible de penser un cycle alternatif. C'est ainsi que votre serviteur avait réussit des choses mais pas le cycle proposé: la mise en oeuvre proposée est peu praticable, mais le fond est bon: il faut faire progresser cette voie, qui est la première proposition de laboratoire à venir défier Siliciano sur son terrain, et nous offrir une mise en perspective...



C- la théorie Leibowitch / Sonigo / Charles-Edouard


Sonigo est un golden-boy de la biologie française... Il explique l'Eclipse à Leibowitch comme étant attendue et nécessaire: il nous dit que c'est ça qui ce passe (voir le graphique), sans que la théorie soit explicite (si on lit Kupieck et Sonigo, on comprend l'esprit). A défaut d'avoir pu lire sous sa plume une théorie de l'Eclipse, j'en ai été réduit à en écrire l'Equation. Je vais donc, in abstantia, pondre une théorie stochastique de l'Eclipse. Elle porte sur les événements aléatoires de résurgence: les afficionados de la série Death Note seront séduits (je la baptiserai ainsi). Pour faire simple, les candidats proviraux ont un retard à l’émergence qui leur est une propriété intrinsèque: une sorte d'espérance de (sur)vie, bien cachés qu'ils sont. Avec la progressivité de la descente ICCARIENNE, ceux qui ont une survie cachée courte vont se faire dézinguer au 4/7, puis au 3/7, ... Le réservoir voit disparaitre les proviraux les plus prompts à démarrer, ne restent que les plus lents, les plus profonds, les plus irrémédiables: la fenêtre s'ouvre toujours d'avantage, pour se refermer, fatalement, mais alors là, au bout de 15, 20, 30 jours...

Enfouissement de l'ADN dans les coussinets (histones)


Chacune des théories repose sur l'enfouissement de l'ADN dans les coussinets (histones): Siliciano veut utiliser des décapsuleurs d'histone (ex. Dépakine !!!), Wainberg veut déplacer vers les histones profonds, Leibowitch laisse s'exprimer les histones propices à l'expression, qui se font dézinguer: ne restent que des proviraux enfouis dans les histones profonds. La mise en parallèle des 3 propositions permet de dégager un tronc théorique commun: l'enfouissement dans les histones.
Le Pr. Philippe Even l'explique remarquablement bien et on attend son prochain livre avec impatience: c'est dedans! A défaut, je vous la ferai: c'est passionnant!

Parallèles et mise en oeuvre


Elle permet de faire ressortir la proposition Leibowitchienne comme étant, à ce jour, la seule proposition immédiatement accessible, certes imparfaite...

A- Siliciano: séduisant, mais utilisant des décapsuleurs dangereux (ouvrir les histones c'est ouvrir la boite de pandorre: cf dekapine): pour l'instant c'est un échec! Les patients traités en primo seront les meilleurs candidats. Comme elle utilise des molécules, à titre expérimental, avec promesse de profits, elle reçoit des subsides de Washington.

B- Wainberg: séduisant, moderne (DTG...), démontré sur tissus (en labo), mais difficile à mettre en oeuvre: pas de mise en oeuvre connue (et moi je m'y suis planté, faut-il le rappeler?). Les patients en Mono-DTG seront les meilleurs candidats... Comme elle fait de DTG une molécule de guérison, elle recevait des subsides de ViiV, Mais bon... Qui pour financer la fin à sa rente ?

C- Leibowitch: contre-intuitif, sauf si on théorise bien, imparfait (car limité à 1/ Xmax). Avantage: sa mise en oeuvre est prouvée, ne coute rien et le bénéfice au patient immédiat (même s'il est capé). Les patients ayant réussi le 4/7 sont de bons candidats. Si l'ANRS n'était à ce point à la ramasse, elle aurait pu enrichir l'expertise de l'Eclipse et faire une percée majeure... Eh... bien non... Il faudra faire sans eux.

ICCARRE et rémission dynamique


Si on présente ainsi le Grand-ICCARRE (1/7, 1/15...) comme étant l'une des 3 propositions en lice pour la rémission, cela a quand même plus de gueule que la petite tambouille anecdotique. Leibowitch se contrefiche de la cause sous-jacente au retard post-traitement et de théories: ça marche et ça lui convient! Je ne comprends toujours pas comment les prosélytes de la méthode progressive, Darwinienne, ne conceptualisent pas que le Grand-ICCARRE est plus qu'un allègement: c'est une rémission dynamique: ils ont le doigt sur l'invention la plus géniale du siècle, et, semblent regarder ailleurs

Bon... On verra une prochaine fois ce qu'est l'enfouissement dans les coussinets (histones)

Dans l'actualité


- La justice française épingle le vaccin contre l'hépatite B

Le génie français


P-H Guyon vous explique, en quelques mots, à la minute 1:11:40, le mythe de Dédale, le père d'ICCARRE, qui a toujours une solutions technique à tout. Il a inventé les ordonnances à rallonge, le toujours plus. ICCARE a un père: la surmédication! Dédale, c'est un peu Siliciano ...

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

97% des patients en surmédication, 22 millions sans traitements... Arrêtons ce scandale!



2018/02/25

Retropedalage EACS et Nuremberg



Rétropédalage EACS et Nuremberg #1

Par Charles-Edouard!

J'ai retenu dans ce témoignage détaillé:

La première des surmédications est l'extension abusive d'indication: crime encouragé par la pègre médico-pharmaceutique. Crime tout autant. Là est le génie de la proposition 1/7. Au reste, je comprends mal qu'on n'explique pas à une patiente, ainsi abusée, puis désabusée, qu'elle a toujours la possibilité d'interrompre le traitement: A nadir élevé, il n'y a aucun sur-risque démontré (voir Salto ou Lotti, et même SMART, en en faisant une lecture critique)

Nuremberg et le crime contre la dignité


Au début du XX ième siècle naissent les interventions 'médicales' au bénéfice de la société (bénéfice à autrui), dont l'eugénisme. Avant-guerre, pas un scientifique ni médecin qui ne soit convaincu que castrer les 'idiots' améliorerait l'Homme. Des états Américains votent des lois eugénistes, les Scandinaves y vont plein pot, et, le régime Nazi pousse à l’extrême. La guerre s'achève, on découvre les horreurs médicales au nom du progrès. On introduit donc un crime supérieur à tous les autres: celui de priver un humain de son humanité: c'est le code de Nuremberg. Voir la vidéo du Pr. P-H Guyon. On l'applique aux essais: il s'applique, de fait, à la pratique quotidienne.

Bénéfice Altruiste, non-altruiste (égoïste) et crime


Faire une intervention (médicale) sur une personne, au bénéfice d'autrui, est altruiste (on y retrouve la racine 'autrui'). Depuis Nuremberg, c'est interdit de chez interdit. Une partie du corps médical regrette l'eugénisme, ou s'adonne à ce penchant. Pour preuve, la vaccination obligatoire des nourrissons: on vous vend que vacciner votre tout petit, au risque de complications (rarissimes mais gravissimes), protège papi-mamie, en maison de retraite. Il n'y a pas de mot pour exprimer le contraire d'altruiste. Pas défaut, on utilise le terme 'égoïste', malheureusement connoté. Ainsi le célèbre ouvrage de R. Dawkins, le gène égoïste doit s'entendre: le gène n'est pas altruiste.

Au regard du 'code-Nuremberg', l'intervention Altruiste est un crime. L'intervention non-altruiste, au bénéfice de la personne, est autorisée. De même celle qui est au bénéfice ('égoïste') de la personne à titre principal, tout en étant, à titre accessoire, au bénéfice d'autrui.

L'astuce consiste donc à masquer le bénéfice à autrui par une dose de bénéfice personnel.

L'usage éhonté de statines est un crime mais personne n'a prétendu un bénéfice à autrui...
Vacciner des nourrissons contre l'hépatite B, essentiellement sexuellement transmissible, ne leur apporte aucun bénéfice: c'est à la fois un crime contre eux et contre leur dignité.

Dans le cadre du TasP (Treatment as Prévention), s'il l'on préconise (ou pratique) la mise sous traitement y compris à des CD4 élevé, il y a bien un bénéfice pour autrui (non infectiosité), mais le bénéfice pour la personne, stricto sensu, est inexistant, sous nos tropiques. Le sur-risque n'existe que dans un contexte géographique identifié: le Sud (pour faire court)

Au Nord, et hormis le cas où la patiente souhaite devenir non-infectieuse (tout à fait légitime), pousser ou préconiser le traitement à haut niveau de CD4 ne présente pas de bénéfice de santé. Il s'agit alors d'une procédure abusive, qui fait de la patiente une victime de l'hystérie altruiste.

Préconisation EACS: le grand rétropédalage


L'EACS, véhicule ad'hoc de la surmédication (pas auto financé...), publie des 'préconisations' qui sont à la Science ce que le publi-reportage est au journalisme sérieux: de la pub déguisée. A pousser le bouchon trop loin on se déconsidère et le rétropédalage était anticipé dans mon billet: Morlat vous trompe.

La dernière édition est un rétropédalage dont personne ne vous aura parlé: et pour cause: le traitement abusif (aka altruiste) est au coeur de l'alliance entre pègre médico-pharmaceutique et commentateurs. Pour le voir, il suffit de comparer la toute dernière version (100 pages...) aux versions précédentes. En plus, c'est bien caché.

C'est bien caché, donc on ne le fait pas en un tweet... Dans un prochain billet, on verra comment l'EACS vous prive de l'éclairage nécessaire au consentement (là, pas de changement...), et, surtout, la façon dont le rétropédalage et sa dissimulation mettent à jour l'obsession 'altruiste', qui, c'est l'objet de ce billet, est un crime...

Dans l'actualité


On peut modifier le contenu du réservoir: Le dolutégravir remodèle la diversité génétique des réservoirs du VIH-1

Un article du Monde : L’Eglise reconnaît un nouveau miracle survenu à Lourdes: et de ne pas se poser de questions. Quel miracle! Bon... 50 % des gens sont plus crédules que la moyenne, et certains en profitent. Ce sont des escrocs...

Le génie français


Ici un entretien par Michel Collaro Culte: se soigner avec du vin. Indication, posologie et remboursement, tout y passe... Pas un canular: le bouquin existe vraiment!

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?

2018/02/18

Darwin, noyade et reset



Darwin, noyade et reset

Par Charles-Edouard!

Anniversaire de Darwin: Il ne lui manquait que la mutation...

Les afficionados suivront PZ Myers sur YouTube, et l'excellente série du Muséum.

Darwin, c'est l'origine commune: vos virus mutants sont les descendants de votre virus 'historique'. On va le faire revivre: c'est Jurassic Park version Leibowitch!


Qu'est ce que la noyade


C'est décrit par Leibowitch:
Dans un environnement qui ne lui est plus défavorable, le virus sauvage, reprend le dessus. Enfin... Votre virus le moins muté, c'est à dire votre virus initial. Ces 'enfants', mutants, ont une fitness plus faible, ils vont disparaitre. Vos mutations initiales (celles de votre génotype initial) ne disparaitront pas pour autant. C'est le virus 'historique' qui reprend place, au prix d'une vacance thérapeutique de 6 mois minimum (ça ne se fait pas en 5 minutes...).

Noyade: le RESET et la controverse


Leibowitch, ayant démontré, sur plus d'une quinzaine de patients, qu'on peut ainsi effacer les erreurs passées, met en défaut les tartineurs à tout crin. Le Pr Katlama s'y est essayée, de la manière la plus propice à l’échec (2 mois de noyade seulement), enterrant de son poids usurpé, toute tentative de développement. La boite à outils ainsi amputée, toute recherche sérieuse de la posologie optimale, mission de phase 4 incombant à la clinique, en est gênée: ne vous étonnez pas ensuite de l'erreur monumentale qui met des millions de patients dans la souffrance physique et psychique, et d'autres dans la pénurie ou l’absence de traitement.

Noyade et réservoir


La conception dominante est que le réservoir est une pile à accumulation: les nouveaux mutants s'y inscrivent, de façon irréductible, et ressortent inéluctablement: cela fait du réservoir une masse inertielle, immuable quand il s'agit de la détruire, et accumulant tous les vilains garçons, qui plus est... Il n'est modifiable que dans le sens qui vous est adverse.

Si, à l'inverse, on donne crédit à la noyade, alors, on bénéficie de ce réservoir tant honni (car il a archivé le virus historique, le moins défavorable), et sa purge (qualitative, pas quantitative) est la preuve qu'on peut le manipuler qualitativement (la manipulation quantitative, le shock and kill, étant, pour l'instant, un échec)

Noyade: outil d'exploration


La noyade est un élément indispensable de la boite à outils de l'exploration. Il faut la comprendre, l’accepter, l'assumer. C'est d'autant plus facile qu'on est entré tôt dans le traitement. Celui-ci a permafrosté votre situation. Vous reviendrez assez vite à la situation antérieure, et si cette situation était favorable (ex. CD4 initiaux hauts) alors vous disposez, sur le papier, du temps nécessaire. Si, à l'inverse vous avez été traité 'tard'...

Mono-DTG: pas la bombe qu'on espérait... Tant pis!


J'ai fait plusieurs approches pour utiliser Mono-DTG à mes fins réductionistes. La réduction de dose, le cycle court, le cycle ultra-court (avec comme premières balises le 1/7 puis le 1/15). Réduction de dose (1/2 cachet puis 1/4 de cachet , en 7/7 ont très bien fonctionné, de même que le 4/7 à 50 mg. Mes 2 tentatives 1/7 (DTG 100 mg + 3TC 300 mg et DTG 150 mg, seul, en 1/7) ont échoué. L’échec à DTG 150 mg, seul, en 1/7 est sans appel, il est franc, massif.

Il faut peut être s'y prendre un peu autrement, je ne sais pas... Reste que, pour moi, ce n'est pas la 'bombe' pour retourner au delà du 1/7. Rétrospectivement, j'aurais peut-être du rester sur une stratégie éprouvée (la 4-T de Leibo) que j'avais poussé plus avant. Quand même: 1/15 et 1/21!

Les effets dépressifs de DTG sont, pour moi, une réalité. Dilemme. Je tente une ressupression en y mettant le paquet. Si ça marche, on reprend son bâton de pèlerin avec la 4-T, sinon, on noie le tout pendant une bonne année, ce qui, sur le papier devrait être possible.

J'ai de l'empathie pour celles et ceux qui ont essayé de faire et n'auront pas forcément réussi. Ceux qui n'ont rien essayé (ou à contre-sens), ex. Katlama, ne nous furent d'aucune aide...

Dans l'actualité


- BMS, Videx: arrêt de commercialisation de VIDEX et ZERIT fin mars 2018. L'ANSM annonce un générique (Laboratoire Arrows), mais bon... Que les utilisateurs prennent donc les devants!

- Dans 50 % des cas, les mini-remontées de CV sont des erreurs de laboratoire

Le génie français


Le Docteur Alain Lafeuillade a sorti un bouquin: Un médecin ne devrait jamais dire ça.... C'est lui qui a baptisé HypoDolu. Pour ma part MicroDolu (1/4 de cachet 7/7) fonctionne, mais pas Hypodolu... N'empèche, c'est un clinicien de combat, donc ça doit être intéressant à lire. 10 Euros

Pensez au Livre de Leibowitch: Pour-en-finir-avec-SIDA: il y témoigne de la noyade...

N'hésitez pas à commenter, liker, partager et à utiliser

bon Week end, bonne bourre et pas trop de médocs ... Hein?